Basketball

Euroleague (F) J9 : ASVEL et BLMA au bout, Bourges dominé

Euroleague

Après plusieurs semaines de pause pendant les fêtes, l’Euroleague féminine faisait son retour cette semaine. Peu de surprises chez les favoris, mais quelques mal classés se sont tout de même fait violence.

Les favoris sans forcer :

Largement leaders dans la poule A, Prague et Ekaterinburg ont largement battu leurs adversaires du jour. Pourtant, ils faisaient respectivement face à Bourges et Nadezdha, actuellement troisième et quatrième du groupe. Loin du Prado, les berruyères vont mal rentrer dans leur match. Après quelques minutes d’observation, les tchèques vont passer un 16-6 pour prendre 12 pts d’avance. Un écart que Bourges arriver à réduire sans le combler, avant de laisser les locaux prendre le large. L’écart oscillera autour des 20 pts pendant le reste de la rencontre, l’USK Prague dominant largement les débats dans le sillage d’une Alyssa Thomas presque en triple double (17 pts, 11 rbd, 8 ast). Rebond attendu pour le Tango dans une semaine avec la réception du TTT Riga, dernier de la poule.

Ekaterinburg n’a pas non plus tremblé face à son voisin russe de Nadezhda. En tête dès les premiers instants de la rencontre, les tenantes du titre en Euroleague donneront le ton en n’encaissant que 6 pts dans le premier quart-temps. La suite n’est que contrôle, avec un écart qui n’a cessé de grandir tout au long de la rencontre. Les WNBAers des visiteuses ont grandement contribué à ce succès, avec 20 pts pour Britney Griner, meilleure marqueuse du match, et une ligne de stats bien remplie pour Courtney Vandersloot (10 pts, 8 rbd, 7 ast).

Les mal-classés se rebellent :

Respectivement dernier et avant-dernier du groupe A, le Reyer Venezia et le TTT Riga se sont offert un peu d’air en engrangeant un nouveau succès. Opposées aux turques de Cukurova, les vénitiennes ont parfaitement contrôlé le rythme de la rencontre. Jamais menées, elles ont compté jusqu’à 15 pts d’avance juste avant et juste après la mi-temps. Cukurova va toutefois revenir tout proche, réduisant l’écart à 2 pts au début du dernier quart-temps. Mais les coéquipières d’Anete Steinberga (18 pts, 7 rbd) ne paniqueront pas et restabiliseront l’écart autour de 10 pts pour s’assurer la victoire.

Soulagement également pour les lettones de Riga, qui ont décroché leur deuxième succès de la saison en Euroleague après l’exploit face à Ekaterinburg en Novembre dernier. Après un très bon premier quart-temps, les locaux vont gérer le rythme de la rencontre et rentrer aux vestiaires avec 10 pts d’avance après en avoir compter jusqu’à 15. Braine ne s’avoue pas vaincu et s’accroche, faisant passer l’écart sous la barre des 10 pts. Les allemandes craqueront toutefois dans le dernier quart-temps, dominées notamment par le duo Bintah Drammeh (18 pts, 10 rbd) / Megan Huff (14 pts, 10 rbd), toutes deux en double double.

Être français, un gage de victoire :

Les deux clubs français du groupe B, le BLMA et l’ASVEL, se sont tout deux imposés mais non sans difficulté, notamment pour les villeurbanaises. En déplacement du côté de Gérone, les joueuses de Valéry Demory ont du s’accrocher pour décrocher ce succès. Après un début de match disputé, les coéquipières de Magali Mendy, encore excellente dans cette rencontre (25 pts), vont infliger un 9-3 à leurs adversaires juste avant la pause pour rejoindre les vestiaires avec 6 pts d’avance. Les espagnols démarreront le second acte avec la même envie, avant d’encaisser un cinglant 16-4 permettant à l’ASVEL de reprendre l’avantage. L’équipe d’Alysha Clark (18 pts) et Helena Ciak (12 pts, 12 rbd) ne lâchera pas l’avantage durant le dernier quart-temps et s’offre ainsi un succès le replaçant dans na course aux phases finales.

De leur côté, les montpelliéraines du BLMA ont mis environ une mi-temps avant de faire la différence. Face aux polonaises de l’Arka Gdynia, les actuelles troisièmes de LFB ont d’abord vu leur adversaire prendre les devants. Mais les coéquipières de Stephanie Mavunga, auteure d’une performance XXL dans cette rencontre (30 pts, 6 rbd), vont revenir, prendre l’avantage avant la pause et ne plus le lâcher. Malgré les assauts répétés Rebecca Allen (23 pts, 8 rbd) et Barbora Balintova (21 pts, 7 rbd), le BLMA va tenir bon et remporter un match qui le maintient au contact du duo de tête.

Leader rime avec vainqueur :

Respectivement premier et deuxième du groume B, Fenerbahçe et Schio ont fait honneur à leur statut en battant presque sur le même score Sopron et le Dynamo Kursk. Vaincues seulement à deux reprises depuis Novembre, les turques vont totalement contrôler les débats. Devants dès les premières secondes, elles ne seront jamais menées. Si Sopron s’accroche en première période, les hongroises vont totalement craquer en fin de rencontre, laissant Alina Iagupova (19 pts, 8 ast) et ses coéquipières prendre jusqu’à 18 pts d’avance, écart final dans cette rencontre.

Scénario différent pour les italiennes de Schio. Face à un Dynamo Kursk pas à son aise en Euroleague cette saison, l’équipe de Sandrine Gruda (21 pts, 7 rbd) va rapidement prendre les devants. Après un premier quart-temps contrôlé, l’écart va se creuser dans le deuxième puis le troisième quart-temps, où Schio va à chaque fois agrandir son avance de 10 pts. 25 pts d’avance, suffisant pour lever le pied en fin de rencontre. Le match est plié, et l réduction de l’écart des russes n’y changera rien. Un succès facile avant un déplacement sure parquet de l’ASVEL la semaine prochaine, tandis que Kursk n’abordera pas la réception du BLMA en ayant fait le plein de confiance.

Eurocup, Roche Vendée sorti :

Petit mot sur l’Eurocup féminine pour conclure. Après avoir pris une option à l’aller en s’imposant de 5 pts en Turquie face au Besiktas, Roche Vendée n’a pas su rééditer sa performance au match retour. À domicile, les vendéennes vont tenir leur qualification pendant plus de trois quart-temps. Mais, alors que le score est de 63-63 au cours du dernier quart-temps, Roche Vendée va craquer et encaisser un fatal 19-10. La qualification en 1/8e de finale leur passe sous le nez, tandis que Besiktas affrontera un autre club français, les Flammes Carolo, au tour suivant.

Dans les autres résultats, Polkowice, Cadi La Seu, le Gernika Bizkaia et le Spartak Moscou ont tranquillement confirmé l’avantage pris à l’aller avec de larges victoires cette semaine. Ce fût beaucoup plus compliqué pour l’Artego Bydgoszcz face à Sepsi. Vainqueur de 9 pts à l’aller, les polonaises ont assuré leur qualification au bout du temps en réduisant l’écart à 8 pts. Une qualification qui se sera donc jouée à un petit point. Par ailleurs, l’Olympiakos et l’Enisey Krasnoyarsk ont inversé la tendance après leur défaite à l’aller pour se qualifier. Succès large pour les russes qui ont inscrit le plus gros total de point de ce tour (93 pts).

Résultats Euroleague (F) J9 :

À cela s’ajoute le résultat suivant : Uni Girona 63-65 ASVEL

Des favoris tranquilles, des clubs français vainqueurs uniquement dans le groupe B et quelques petites surprises. Une bonne reprise pour l’Euroleague féminine, qui est désormais à cinq journées de la fin de sa première phase.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo ut venenatis, pulvinar nec elementum ut sit libero Sed vel,