F1 – Bilan de mi-saison – Racing Point : Une douce progression

Pendant cette pause estivale de 4 semaines, l’équipe de la rédaction F1 de WeSport va vous délivrer ses premières impressions sur la première partie de saison de chaque équipe. Après Williams et Haas, c’est au tour de l’équipe Racing Point de passer sous la lumière des projecteurs. 

 

Racing Point, 31 points – 8e place au championnat constructeurs

Après le rachat de l’écurie l’année dernière par Lawrence Stroll, le père de Lance Stroll, Racing Point a réalisé un début de saison assez décevante mais très irrégulière. En effet, en Azerbaïdjan, les deux voitures sont rentrées dans les points tandis que lors du dernier Grand Prix en Hongrie, les pilotes ont fini aux 17e et 18e places. En revanche, l’épreuve des qualifications est bien une autre paire de manches pour Racing Point. Souvent en fond de grille, quelques exploits sont cependant à noter : la 5e place de Perez en Azerbaïdjan et une 8e place en Allemagne, encore réalisée par le pilote mexicain.

L’objectif de cette deuxième partie de saison est de gagner en régularité pour performer en course. La voiture l’a déjà prouvé. La fiabilité est au rendez-vous puisque Racing Point a abandonné seulement deux fois en huit courses (Stroll en Espagne et Perez en Allemagne). L’équipe a les moyens de progresser pour préparer au mieux la saison 2020.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "racing point f1 2019"

Crédits : The Independent

Lance Stroll, 18 points – 12e au championnat pilotes

La surprise de l’équipe vient du jeune pilote canadien Lance Stroll qui courrait chez Williams. Il a ramené plus de points que son coéquipier. Pourtant, Stroll est toujours placé derrière Perez sur la grille. Lors des huit premières manches, il ne s’est jamais classé devant le Mexicain. Mais les points de l’équipe viennent bien en majorité de lui. Il a fini 4 courses dans les points, dont une magnifique 4e place lors du GP d’Allemagne. Il devra cependant s’améliorer en qualifications, sa meilleure place étant une 13e position en Azerbaïdjan. Il prouve que la voiture roule bien avec ses multiples remontées dans différentes courses. Il a bien pallié le départ du Français Esteban Ocon, en quête d’un volant pour la saison prochaine. Le Canadien a les capacités de viser les points dans les prochaines courses.

 

Résultat de recherche d'images pour "racing point f1 lance stroll 2019"

Crédits : Montréal Gazette

 

Sergio Perez, 13 points – 16e au championnat pilotes

C’est clairement la déception de ce début de saison. Le Mexicain a ramené moins de points que son jeune coéquipier. Pourtant les quatre premières courses semblaient prometteuses. En effet, il finit 13e en Australie, 10e à Bahreïn, 8e en Chine et 9e en Azerbaïdjan. Mais après ça, le néant. Il n’est plus jamais rentré dans les points. Sa satisfaction peut être les qualifications, où il bat à chaque fois Lance Stroll. Sergio Perez devra impérativement hausser son rythme en course pour repartir sur de bonnes bases. La régularité sera une des clés de la réussite. Il a également fini sept courses devant son coéquipier. Mais les points ne sont pas au rendez-vous.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "racing point f1 sergio perez 2019"

Crédits : Actu Sports

 

L’équipe de Lawrence Stroll effectue des débuts assez mitigés pour la première saison pleine de l’écurie. Comme nous l’avons vu, la fiabilité est au rendez-vous mais la régularité est le point noir de Racing Point. Lance Stroll devra continuer sur sa bonne lancée tandis que le pilote Mexicain devra nettement s’améliorer.

A propos de l'auteur

Fan de catch et de Formule 1 ! Fier supporter de Guingamp !

Poster un commentaire

quis, et, ut neque. Praesent massa