Formule 1

F1 : Carlos Sainz écarté par une écurie

Alors que Carlos Sainz cherche délibérément un baquet pour la saison 2025, l'étau se resserre. Pour rappel, l'Espagnol sera remplacé par Lewis Hamilton chez Ferrari l'an prochain. Ce samedi, c'est Toto Wolff qui ferme la porte à l'Espagnol.

Toujours sans écurie pour l'an prochain, Carlos Sainz va tout de même devoir performer au Canada ce week-end pour la 9ᵉ manche de la saison. L'Espagnol cherche toujours sa porte de sortie. Alors que les sièges libres se réduisent à vue d'œil, Mercedes ne semble pas une option. Ce samedi, le patron de la marque allemande Toto Wolff a écarté la possibilité que l'Espagnol signe chez Mercedes, privilégiant Andrea Kimi Antonelli.

Sainz n'ira pas chez Mercedes

Au micro de Sky Sports, le patron autrichien a validé que Mercedes était tournée vers son jeune pilote italien.

“Nous voulons juste nous concentrer sur Andrea Kimi Antonelli. Il est notre avenir. Nous voulons travailler sur les jeunes pilotes. Nous l’avons également dit à Carlos (Sainz). Mais nous n'avons pas encore pris de décision. Il y a d’autres pilotes qui pourraient également nous intéresser.

Depuis plusieurs semaines Andrea Kimi Antonelli multiplie les essais privés au volant de la Mercedes et se prépare pour prendre la place de Lewis Hamilton la saison prochaine. Le jeune pilote est actuellement engagé en Formule 2 chez Prema.

Où ira Carlos Sainz ?

Les options se referment petit à petit pour l'Espagnol. Depuis sa victoire en Australie lors de la 3ᵉ manche de la saison, sa côte semble être sur la pente descendante. Deux choix semblent faire face. Le premier reste Audi, le constructeur arrivant en 2026 fait de l'œil depuis plusieurs mois au pilote Ferrari. Le second, Williams, piste que l'ancien de chez McLaren privilégie selon les observateurs.

D'autres écuries cherchent toujours un pilote pour l'an prochain. C'est le cas de Haas qui est en contact avec Esteban Ocon et Alpine. L'écurie française devrait promouvoir le jeune Jack Doohan.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut