F1 – GP de Grande-Bretagne : Hamilton s’impose à Silverstone

En ce weekend de course, les pilotes de la grille se défient sur le circuit de Silverstone. La pluie qui se faisait menaçante au départ nous prévoyait une course intéressante. Spécialement, Esteban Ocon était aux commentaires pour apporter ses connaissances du sport automobile. Avec seulement, six millièmes de retard, le duel entre les Mercedes risque d’être chaud comme la braise. 

 

 

La bataille entre Leclerc et Verstappen fait rage

Après un départ très calme, des batailles ont lieu à différents niveaux, notamment entre Norris et Ricciardo. Les deux Mercedes se sont battues sans contact. Hamilton a pris la tête avant que Bottas reprenne l’avantage à l’intérieur. Ce combat permettait aux pilotes de derrière de ne pas laisser les Mercedes s’échapper. Les Haas se sont touchées au premier virage, contraignant des arrêts aux stands. Vettel s’est également adjugé de la 5e place, grâce à un bon départ. Très rapidement, les pneus rouges se sont dégradés.

Au huitième tour, Kevin Magnussen abandonne, avant que son coéquipier en fasse de même. Aux alentours du 10e tour, Leclerc a très bien défendu sa position face à un Max Verstappen agressif. Un groupe de quatre se forme avec les deux Ferrari et les deux Red Bull. Gasly en profite pour passer devant Vettel, avant que le Français rentre aux stands. Au jeu des arrêts, Verstappen double Leclerc, avant que ce dernier fasse une erreur et que le Monégasque repasse devant.

 

 

 

 

La Sefety car débarque

Le leader choisit de s’arrêter aux stands quelques tours plus tard. Il devra effectuer un deuxième arrêt puisqu’il a chaussé les mêmes pneus qu’au départ. Hamilton prend virtuellement la tête de la course. Leclerc défendait très proprement sa place contre un Verstappen qui ne lâche rien. La safety car a fait son apparition à cause d’une sortie de piste de Giovinazzi qui a fini dans le bac à graviers. Hamilton et Vettel ont donc obtenu un arrêt gratuit. Plusieurs pilotes en ont également profité pour chausser la gomme dure. Le Néerlandais gagne une place grâce à cet arrêt.

A la reprise, Perez casse son aileron sur un contact avec Hulkenberg. Une fois de plus, la bataille entre Leclerc et Verstappen fait rage. Après un contact, Leclerc roulait moins vite et Verstappen dépassait son coéquipier. Gasly servait de bouchon et permettait au Néerlandais de prendre le large et de revenir sur Vettel.

 

 

Les espoirs de Verstappen anéantis

Lorsque Leclerc se débarrassait de Gasly, Verstappen fit la jonction avec Vettel. Alors que le Néerlandais est passé devant, Vettel a violemment percuté l’arrière de la Red Bull. Verstappen repart 5e, et Vettel est repassé aux stands. La FIA a ouvert une enquête et le fautif semble être Sebastien Vettel. Pendant ce temps, Hamilton assurait devant et personne ne semble en mesure d’aller le détrôner. Vettel écope de 10 secondes de pénalité, sans conséquence puisqu’il était déjà 17e à un tour des leaders. Bottas s’est arrêté une deuxième fois, et ressort devant Charles Leclerc. Hamilton s’impose devant ses fans, il a pris le point du meilleur tour en course avec des vieux pneus, suivi de son coéquipiers Bottas. Leclerc montera à la troisième place du podium. Gasly finit 4e, son meilleur résultat cette saison.

 

 

 

Image

Contact entre les deux voitures. (Formula 1)

 

Cette course fut passionnante et l’intégralité des pilotes se sont livrés des batailles sans merci. L’opportuniste Lewis Hamilton a profité de la Safety car pour remporter cette course, chez lui. Verstappen et Leclerc ont été les deux acteurs de ce grand-prix. Qui a dit que la Formule 1 se portait mal ?

A propos de l'auteur

Fan de catch et de Formule 1 ! Fier supporter de Guingamp !

Poster un commentaire

risus. pulvinar nunc leo ut commodo eget Aliquam risus tristique felis justo