F1 – GP de Russie : La surprise Mercedes

La seizième manche de la saison de F1 se déroulait ce weekend en Russie, et plus précisément à Sotchi. Charles Leclerc s’élançait en pôle pour la quatrième fois d’affilée. La bataille promettait d’être intense entre les Mercedes et les Ferrari.

 

Un départ sous tension

Dès le départ, Romain Grosjean a été contraint l’abandon après un contact avec Ricciardo et Giovinazzi. Ces deux derniers ont pu repartir en course. Cet accident a provoqué l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Kimi Raikkonen a également réalisé un faux départ en s’avançant avant l’extinction des feux. Cet incident lui a coûté une lourde pénalité. Au départ, Vettel prend l’avantage sur Hamilton et même sur son coéquipier Leclerc. Ce dernier assure avoir eu un problème moteur au départ et veut que Vettel lui rende la place. Cela a crée une petite polémique au sein de l’écurie Ferrari.

Les McLaren de Sainz et Norris ont réalisé un bon début de course. Au 26e tour, Ricciardo se voit obligé d’abandonner suite au contact de début de course. Au même moment, Vettel rentre aux stands et Leclerc repasse devant lui. Les Mercedes, elles, ont décidé de rester en piste. Un tour après, Vettel abandonne et provoque une virtual safety car. Les Mercedes ont donc eu un arrêt gratuit et Hamilton repasse devant Leclerc.

Le replay du départ, avec l’accrochage entre Ricciardo et Grosjean.

 

Les Mercedes opportunistes

A la relance, Russell est victime d’un problème de frein et s’encastre dans le mur, provoquant une nouvelle fois une voiture de sécurité. Son coéquipier abandonne en même temps. Dur weekend pour les voitures Williams. Ensuite, Lewis Hamilton s’est envolé devant, avec un Leclerc qui peinait à garder contact avec Bottas. Le français Pierre Gasly a eu une course assez compliquée. Hamilton a même réalisé le meilleur tour en course. Verstappen n’arrivait pas à rester avec les leaders et devra se contenter d’un 4e place. Leclerc perdait beaucoup de temps dans la partie sinueuse. Les positions resteront inchangée.

Les Mercedes opportunistes finissent sur les plus hautes marches du podium. Côté Ferrari, une discussion en interne semble nécessaire après les événements du début de course.

A propos de l'auteur

Fan de catch et de Formule 1 ! Fier supporter de Guingamp !

Poster un commentaire

leo. diam vel, facilisis Donec mattis nunc id,