F1 – GP du Japon – Présentation

Quinze jours après le GP de Russie, le Formula One Circus se retrouve au pays du Soleil levant pour la 17e épreuve de la saison 2019. Une opportunité pour l’équipe de WeSport de vous faire un tour du circuit.

Le circuit de Suzuka fut construit en 1962 par John “Hans” Hugenholtz. Ce circuit a la particularité d’être en forme de 8. Et le seul du championnat du monde de F1 à avoir cette configuration. Il est dans un premier temps utilisé par Honda comme piste d’essai de ses voitures. Avant d’intégrer le calendrier de F1 en 1987. Il y garde dans le cœur des pilotes et des fans de F1 une place particulière, pour différentes raisons. Son tracé, très technique, fait qu’il est pour les pilotes un tour de force incomparable dans le championnat. De même, en raison de sa place au calendrier, il a souvent permis l’attribution du titre pilote.

Crédits image : RacingCircuits.info

Un circuit très technique et rapide

Le tracé laisse vraiment peu d’endroits pour permettre au pilote de souffler. Tout de suite après le premier virage, on enchaîne dans une série de 5 virages en S… Qui mènent au tristement célèbre aujourd’hui virage Dunlop, endroit où Jules Bianchi est venu encastré sa Marussia dans une dépanneuse en 2014. Derrière, on enchaîne avec le double droit de Degner. Deux virages très importants où les meilleurs pilotes font des différences. Après l’épingle (qui représente un bon endroit pour dépasser) on se heurte à Spoon, virage nommé ainsi en raison de sa forme en cuillère. Une fois négocié une courte ligne droite en montée nous amène au virage le plus rapide du circuit, le 130R! Son nom vient du fait que le rayon de ce virage fait 130°. Enfin la fameuse chicane Casio qui fait encore se lever les fans de Prost et de Senna pour en découdre…

Crédits vidéo: FORMULA ONE

Quelques caractéristiques

  • Longueur du tracé : 5.807 km
  • 53 Tours (distance totale de course: 307.47 km – Vitesse moyenne: 211 km/h)
  • 18 virages (10 à droite et 8 à gauche).
  • Pleine charge : 73% du tracé.
  • Changements de vitesse : 78
  • Record de la piste : 1:31.540 (L. Hamilton, Mercedes en 2017)
  • Record en course : 1:19.071 (K. Raïkkönen, McLaren Mercedes en 2005).

Quelques moments d’histoire

Nous avons choisi 5 éditions du Grand Prix du Japon qui ont été marquantes:

  • 1989: Pourtant parti en pole, Senna manque son départ et laisse Prost en tête du GP. Il tente au 46e tour une attaque suicidaire à la chicane. Prost ferme la porte, l’accrochage est inévitable. Le français abandonne, Senna repart, en coupant la chicane. Il réussi à finir premier, mais il sera déclassé et Prost sera sacré champion.

Crédits image: leblogauto.com

  • 1990: Senna part en pole du coté sale de la piste. Il manque une nouvelle fois son départ. Prost lui passe devant au premier virage… Mais les deux hommes n’iront pas plus loin. Senna heurte délibérément l’arrière de la Ferrari du français et envoie les 2 voitures dans le décor. Qu’importe pour le brésilien. Il est vengé de l’année passée et sacré champion.
  • 1998: Schumacher et Hakkinen sont en première ligne pour un dernier duel. Oui mais voilà, l’Allemand cale sur la grille. Il est obligé de s’élancer en fond de grille. Il effectue un incroyable départ, doublant 8 voitures avant le premier virage. Sa remontée est tout aussi stratosphérique. Oui mais au 36e tour, il roule sur des débris de carbone. Son pneu déchape quasi aussitôt, endomageant gravement sa Ferrari. Il se retire de la course et laisse la victoire et la couronne à Hakkinen.
  • 2000: Schumi enfin champion avec Ferrari, 19 ans après Jody Scheckter. Après un duel âpre avec Hakkinen, il remporte la course et son 3e titre de champion du monde. Il est tellement heureux qu’il en tordra son volant en frappant dessus.
  • 2005: Raïkkönen, parti 17e remporte la course au prix d’une remontée folle et d’un dépassement sur Fisichella à l’entame du dernier tour, par l’extérieur! A noter le dépassement d’Alonso sur Schumacher par l’extérieur au 130R!

Le programme du week-end

Voici les différents horaires du GP pour le suivre.

Vendredi 11 Octobre Essais Libres 1 3h-4h30
Essais Libres 2 7h – 8h30
Samedi 12 Octobre Essais Libres 3 5h-6h
Qualifications 8h*
Dimanche 13 Octobre GP de Hongrie 7h10

Ce GP pourrait être le sacre de Mercedes au championnat Constructeurs, alors, est-ce que les fleches d’argent vont en profiter pour sceller le sort? Ferrari relèvera-t-elle la tête de ses déboires russes? Red Bull fera-elle briller Honda sur ces terres…? Toutes ces questions trouveront réponses dimanche. Alors restez connecter à WeSport, on vous dira tout ce week-end.

* En raison du Typhon Hagibis, la séance de qualification pourrait être déplacée au dimanche matin.

A propos de l'auteur

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Poster un commentaire

lectus ut Phasellus risus. efficitur. felis Curabitur elementum in dolor tempus