Auto/Moto

F1 : La tuile pour Alex Albon avant la course sprint

Le week-end de course au Grand Prix de F1 de Miami suit tranquillement son cours mais Alex Albon voit sa journée perturbée par une violation du règlement. À l'aube de la course sprint, le paddock se prépare à se battre pour les quelques points disponibles aujourd'hui. Après cette première explication de texte (début à 18h), les pilotes enchaîneront avec les qualifications de la course principale.

Comme d'habitude, la qualification pour la course sprint a tourné à l'avantage de Red Bull. Sur le tracé de Miami, Max Verstappen a une nouvelle fois décroché la pole position devant Charles Leclerc (Ferrari) et le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull). La surprise du jour est à mettre à l'actif de Daniel Ricciardo (Visa Cash App RB). L'Australien a terminé à une étonnante 4e place et croit même en ses chances pour décrocher le podium dans quelques heures. En revanche, les qualifications n'ont pas été si bonnes pour les Williams. Logan Sargeant a terminé avant-dernier mais s'élancera en 18e position en raison de la pénalité de son coéquipier Alex Albon et celle de Valtteri Bottas (Stake F1).

F1 : Alex Albon en dernière position de la course sprint

Concernant le pilote principal de l'équipe Williams, il s'est réveillé ce matin avec une mauvaise nouvelle. Ou une bonne. Après tout, tout est question de point de vue. En effet, alors qu'il avait terminé initialement à la dernière position. Mais avec la pénalité de Bottas il avait gagné une place sur la grille. Cependant, son écurie a jugé qu'en raison de ce mauvais classement, le temps était idéal pour procéder à un changement de pièce. Par conséquent, Alex Albon partira aujourd'hui depuis la voie des stands.

“Nous allons faire partir Alex de la pitlane pour modifier certains réglages de la voiture avant le Sprint. En examinant la voiture après la séance, nous avons constaté des anomalies au niveau des réglages et de l'équilibre et nous avons donc dû procéder à des ajustements. Nous allons donc améliorer notre package pour le reste du week-end”, peut-on lire dans le communiqué publié sur les réseaux par Williams.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut