F1

F1 : Lando Norris, le meilleur des autres

Auteur d’un excellent début de saison au volant de sa McLaren, Lando Norris sort d’un nouveau podium à Imola et pourrait bien être la surprise de cette saison, le pilote McLaren a les cartes en main pour s’imposer en tant que meilleur des autres, derrière Verstappen et Hamilton.

4e de la manche d’ouverture à Bahreïn, 3e à Imola, Lando Norris impressionne par son rythme depuis le début de saison. À l’aise dans une McLaren s’étant adaptée au nouveau moteur Mercedes, le natif de Bristol est pour l’instant le meilleur des autres. Loin derrière les Mercedes et la Red Bull de Max Verstappen au premier grand-prix à Sakhir, Lando Norris a su décrocher un podium important pour la course à la troisième place constructeur ce week-end en Italie. Mais qu’attendre du pilote McLaren cette saison ?

La saison de la maturité

Cette saison Lando Norris semble avoir pris du galon chez McLaren, dès la cérémonie de présentation de la monoplace, le rookie laisse place à un compétiteur déterminé. Le Britannique affirme, malgré l’arrivée de Ricciardo, que c’est lui le numéro 1. Il jouit d’une grande maturité en ce début de saison. Une confiance qui se ressent aussi dans la voiture, le natif de Bristol n’a l’air de faire qu’un avec sa monoplace, en témoigne les réaccélérations précoces en sortie de virage ce week-end. Le seul point noir de ce début de saison, sa Q3 samedi, Norris aurait pu se placer sur la deuxième ligne sans une faute au virage 4 où il sort un peu trop large, ce qui a pour effet d’annuler le temps réalisé. Félicité par l’ensemble du paddock, son manager Andreas Seidl ne tarit pas d’éloge sur le Britannique : “Je suis vraiment très heureux pour toute l’équipe. Lando vole en ce moment. Il a définitivement franchi la prochaine étape en tant que pilote, je suis tellement content pour toute l’équipe qu’il ait pu faire cette P3 aujourd’hui”, déclarait-il après la course. Le pilote McLaren avait déjà reçu les félicitations de son compatriote et septuple champion du monde Lewis Hamilton samedi soir : “Tour incroyable, c’est formidable de te voir briller, toi et l’équipe,” reconnaît le pilote le plus victorieux de l’histoire. Le pilote McLaren élu pilote du jour sait qu’il joue dans la cour des grands et n’a pas fini de nous étonner.

La continuité de 2020

L’an passé, le Britannique avait obtenu son premier podium dès la manche inaugurale en Autriche, son écurie avait décroché la troisième place au classement constructeur dans une lutte acharnée contre Racing Point et Renault. Cette année, l’écurie de Woking va encore se battre pour la 3e place au championnat constructeur, mais cette fois, c’est Ferrari qui va tenter de rivaliser avec la firme orange. McLaren semble avoir un léger avantage sur le cheval cabré, mais Daniel Ricciardo va devoir trouver son rythme très rapidement.

Ricciardo dominé

Ce week-end à Imola, Lando Norris a encore dominé son coéquipier. L’équipe McLaren a même dû passer la consigne à son coéquipier australien de laisser passer Lando. La décision semble la bonne puisque que le Britannique aura beaucoup plus de rythme que son nouveau coéquipier. Le multiple vainqueur de grand prix doit encore apprendre sa nouvelle machine, Imola est un circuit compliqué pour tous ceux ne connaissant pas encore totalement leur monoplace. Ancien coéquipier de Lando Norris, Carlos Sainz a livré ses impressions avant le grand prix : “Je m’attends à ce qu’Imola soit un peu plus difficile parce que c’est un circuit de confiance, où il faut vraiment connaître la voiture pour être capable de repousser ses limites”, déclare-t-il. Et cette impression s’est confirmée en course, Perez, Alonso, Vettel, Ricciardo et Sainz ont tous eu beaucoup de mal avec leur nouvelle voiture. Mais là où Lando Norris a excellé par rapport à Ricciardo ce week-end, c’est au niveau de la gestion des gommes sur le second relais. Après le drapeau rouge provoqué par l’accident entre Bottas et Russell, les McLaren chaussent des pneus tendres. Norris n’a pas eu trop de soucis à conserver ses gommes, Ricciardo en revanche aura du graining et concédera 27 secondes sur son coéquipier.

Lando Norris a franchi un cap en ce début de saison, leader de son écurie, le Britannique doit porter la firme de Woking à la troisième place au championnat constructeur. Le pilote aux deux podiums en F1 doit maintenant conserver une régularité pour rester au sommet. 

Crédits image en une : Icon Sport
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire