Formule 1

F1 : Le plan diabolique de Christian Horner pour se venger et devenir le roi de Red Bull

Alors que Red Bull est la meilleure équipe de Formule 1 depuis les trois dernières saisons, une guerre d'égo est en train de tuer à petit feu l'écurie. Christian Horner, le patron de l'écurie, préparerait un plan pour se venger de ceux qui souhaitent le limoger depuis l'affaire des “sextos”. Sa principale cible est Helmut Marko. Cependant, Max Verstappen veut que ce dernier reste coûte que coûte. 

L'écurie de Formule 1 Red Bull est en train de vivre une véritable guerre interne. L'ensemble des départements de l'entreprise sont touchés depuis la révélation de l'affaire Horner en février dernier. Le patron de l'écurie Red Bull a été blanchi par l'enquête interne dont il a fait l'objet pour des accusations de harcèlement sexuel envers une employée haut placée de l'écurie. Maintenant, il souhaite se venger.

Horner lance une enquête interne pour se venger

Soutenu par l'actionnaire majoritaire de l'écurie Charlem Yoovihdya, Christian Horner aurait lancé une enquête interne afin de retrouver les auteurs des fuites des messages personnels de son compte What's App, qui ont failli lui coûter son poste. Aujourd'hui, les regards sont braqués vers Helmut Marko. Ce dernier est actuellement conseiller exécutif et responsable des pilotes de l'écurie Red Bull. C'est aussi le mentor et le protecteur de Max Verstappen. C'est grâce à Marko que Verstappen a signé dans l'écurie autrichienne en 2015. Helmut Marko est accusé par Horner d'avoir divulgué les fameux messages What's App.

Horner veut faire payer la taupe

Interrogé sur son éventuelle suspension, Helmut Marko a laissé sous-entendre à la télévision autrichienne qu'il pourrait être suspendu de ses fonctions dans les prochaines heures : “Comment dire… ? C'est difficile à expliquer, mais en fin de compte, c'est moi qui décide de ce que je vais faire. Cependant, cette possibilité théorique existe.”

Âgé de 80 ans, Marko a prolongé l'année dernière son contrat pour trois saisons supplémentaires avec Red Bull. Cette prolongation a été initiée par Charlem Yoovihdya malgré les demandes d'Horner de ne pas le prolonger. Cependant, l'actionnaire majoritaire de l'écurie aurait fait de Christian Horner son nouveau chouchou, comme en témoigne le soutien qu'il lui a apporté lors du Grand Prix de Bahrein. L'objectif de Christian Horner est clair. Avec l’aide de l’actionnaire majoritaire thaïlandais, il veut devenir le seul chef de toutes les activités de sport automobile chez Red Bull.“Il croit sérieusement qu'il peut gagner même sans Verstappen, Newey et Ford, parce qu'il se considère comme l'architecte du succès”, a indiqué une source au média allemand Auto Motor und Sport.

Christian Horner prêt à laisser partir Max Verstappen

La principale conséquence de cette vendetta pourrait être le départ de Max Verstappen. En effet, le triple champion en titre disposerait d'une clause dans son contrat lui permettant de partir encore cas de départ d'Helmut Marko de l'écurie. La possibilité d'un départ de Max Verstappen ne semble pas préoccuper Horner et Yoovihdya. Ils savent en effet qu'il sera difficile pour le clan Verstappen de quitter Red Bull qui dispose de la meilleure voiture pour gagner le championnat.

Interrogé si un départ d'Helmut Marko pour changer son avenir chez Red Bull, Max Verstappen a été très clair sur le sujet “Oui, j'ai beaucoup de respect pour Helmut [Marko] et pour ce que nous avons accompli ensemble. Vous savez, cela remonte à loin. Et aussi, bien sûr, ma loyauté envers lui est très grande et j'ai toujours dit à tout le monde dans l'équipe, à tout le monde au sommet, qu'il est une partie importante de ma prise de décision à l'avenir, donc il est très important qu'il reste dans l'équipe.” Il a ensuite ajouté : “Il est très important que nous gardions les personnes clés, car je pense que si un pilier aussi important s'effondre, je l'ai dit à l'équipe, ce n'est pas bon pour moi [..] Pour moi, Helmut doit doit rester à 100 %.” Sommes-nous en train d'assister suicide de l'écurie Red Bull ?

Coordinateur en chef de We Sport - Habitué du Stade Bollaert-Delelis et de la Trouée d'Arenberg - L'été, je vis pour les exploits de Thibaut Pinot sur les routes du Tour de France - Mon rythme de vie est aussi rapide qu'un tir de Julia Simon

Dernières publications

En haut