Auto/Moto

F1 : Logan Sargeant de héros à zéro à Zandvoort

A Zandvoort, Logan Sargeant a montré du bon et beaucoup de mauvais. Qualifié pour la Q3 pour la première fois de sa carrière, l’Américain s’est fait surprendre par les conditions de piste et a terminé sa séance dans le mur. Lors du Grand Prix, le pensionnaire de Williams a aussi commis une erreur. Pas de très bon augure pour un pilote dont le baquet pour 2024 n’est pas assuré. 

 

A la sortie du Grand Prix des Pays-Bas, Logan Sargeant doit se sentir frustré. Certes, l’Américain est allé pour la première fois de sa carrière en Q3 mais le rookie est aussi sorti deux fois de la piste, à haute vitesse.

Tout avait pourtant bien commencé avec de très bonnes performances en essais libres. A l’heure d’entamer les qualifications, le Floridien continuait sur son bon rythme. Il se qualifiait même pour la course à la pole position en signant l’un des dix meilleurs temps en Q2. Sur une piste séchante, le pilote Williams inscrivait un tour en pneus slicks. Un peu hors trajectoire, il roulait sur une bande humide et perdait immédiatement l’arrière de sa monoplace. Drapeau rouge et surtout fin de session sans avoir pu réellement se mesurer à la concurrence. 

« J’ai des émotions mitigées, ruminait-il à la fin du samedi. Faire une Q3 est énorme pour nous. Il y a tellement de points positifs à retenir, l’équipe a été au top et j’ai réalisé de bons tours en Q1 et Q2. J’ai personnellement vu les progrès réalisés tout au long des manches européennes. Je dois regarder ce qui n’a pas fonctionné sans m’y attarder. Le but est de marquer quelques points. » L’objectif semblait réalisable puisque Logan Sargeant partait dixième au départ.

Nouveau gâchis en course

Dans le chaos du départ, Logan Sargeant perdait quelques positions. Alors que plusieurs pilotes rentraient pour chausser des intermédiaires, Williams décida de laisser ses deux pilotes en piste avec des slicks. « Les inters étaient peut-être la meilleure option, analysait-il. J’essayais d’être prudent mais j’ai perdu de la température dans les pneus avec les conditions humides. » 

Redescendu aux alentours de la quatorzième position, comme son coéquipier Alexander Albon, l’Américain partait en tête-à-queue dans le seizième tour de course. « J’ai touché le trottoir et il semble que suite à cet impact, nous avons eu un problème avec l’hydraulique et la direction assistée. Sans cette aide, je ne pouvais vraiment plus rien faire. » Peu importe les faits, le constat est clair : un nouvel accident, des dégâts à réparer pour les mécanos et une belle occasion manquée de rentrer dans les points.

La sanction fait d’autant plus mal que Logan Sargeant n’est absolument pas assuré de continuer en Formule 1 l’an prochain. Selon plusieurs sources, sa place en 2024 chez Williams est menacée. Le rookie pourrait voir plusieurs pilotes convoiter son baquet. Certaines rumeurs avancent même que Mick Schumacher serait un candidat potentiel. L'ancien pilote Haas, actuel troisième pilote de Mercedes, n'a jamais caché son ambition de revenir en F1. Sa fin de saison va être scrutée de près et il devra faire ses preuves pour continuer son aventure en catégorie reine.

Journaliste spécialisé en sports mécaniques.

Dernières publications

En haut