Formule 1

F1 : Mercedes doit progresser en qualification

Après les essais hivernaux concluent ce vendredi, chaque écurie constate les forces et faiblesses de sa monoplace. Mercedes a fait le bilan, le rythme de qualification n'est pas assez bon pour la marque à l'étoile.

La W15 a quelques carences sur un tour lancé. C'est le constat de Mercedes à l'issue des essais hivernaux cette semaine. À une semaine du début de la saison, la marque à l'étoile connait un peu plus sa monoplace pour cet exercice 2024.

“Nous essayons encore d'affiner les réglages, il y a clairement davantage de rythme à débloquer. Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits, nous avons fait des progrès. En termes de rythme, les longs relais semblent être notre force pour le moment. Il y a plus de travail à faire sur le tour lancé, mais nous devrions être en mesure d'espérer faire une bonne prestation lorsque nous reprendrons la piste,” explique Andrew Shovlin, responsable de l'ingénierie de piste de Mercedes, dans un débrief sur les réseaux sociaux.

Mercedes, ambition retrouvée

En 2023, Mercedes a remporté la bataille pour la deuxième place constructeur face à Ferrari. Mais les Gris ont terminé à des années lumières de Red Bull. À titre d'exemple, Max Verstappen aurait à lui seul devancé l'écurie de Brackley et le cheval cabré en termes de point. Pour la première depuis 2011, Mercedes n'a remporté aucune course en 2023. Seul Ferrari et Carlos Sainz ont su faire déjouer Red Bull du côté de Singapour.

Dans l'organigramme, beaucoup de choses ont changé au sein de l'écurie allemande. Mike Elliott, directeur technique de l'écurie, a quitté la maison pour être remplacé par le revenant James Allisson. Mercedes va également devoir plancher en interne pour trouver le remplaçant du septuple champion du monde. Une liste qui se resserre de plus en plus.

“Nous avons deux excellents pilotes. En George, nous avons un pilote rapide, talentueux et intelligent au volant. Une base solide pour l’avenir. Nous avons en Lewis un multiple champion du monde motivé et nous voulons que sa dernière année avec nous soit aussi réussie que possible.”

“Les deux pilotes ont vécu les mêmes apprentissages et leçons importantes que l’équipe au cours des dernières années. Ils savent tous les deux ce qu’ils doivent faire et c’est vraiment positif pour nous,” déclarait Toto Wolff lors de la présentation de la W15 en février dernier.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut