F1 – Saison 2021 – Steiner remplacera Binotto chez Ferrari

0
Ligue 1

La nouvelle est tombée ce matin du coté de Maranello, et elle a l’effet d’une bombe! Günther Steiner prendra les rênes de la direction sportive de la Scuderia Ferrari à partir du 1er Janvier 2021. Explications de ce choix surprenant.

Le soleil se lève doucement en Emilie-Romagne et vient éclairer une usine rouge. Aux abords de Maranello, personne ne rôde autour de l’usine de Ferrari. Normal, me direz-vous, en Italie. Avec le confinement en vigueur, et la décision de Ferrari d’arrêter toute production (y compris le département sport auto) jusqu’au 8 avril (prolongé récemment jusqu’au 14). Pourtant, en temps normal la décision prise par Louis Camilleri (CEO de Ferrari) aurait de quoi attiser la presse sportive mondiale. En effet, ce dernier a décidé de remplacer Mattia Binotto par Günther Steiner au poste de Directeur sportif de la Scuderia Ferrari, pour 2021!

Mattia Binotto – Crédits image : F1i.com

Mieux gérer la pression

Depuis Janvier 2019, et l’éviction de son “rival” Maurizio Arrivabene, l’ingénieur suisse a du gérer la double casquette de directeur sportif et de directeur technique. Il s’imposait donc une charge de travail colossale en plus par rapport aux années précédentes pour lui. C’est aussi ce que lui reproche Gary Anderson. Délaisser un poste qu’il connait pour un poste plus politique. Ce qui n’a pas manqué. La SF90 a été mauvaise (malgré un sursaut après l’été) et la gestion interne chez les rouges laisse à désirer.

Et déjà à au printemps, il a été question de soulager le suisse. Notamment pour permettre un développement plus agressif de la SF90 (et aussi déjà plancher sur 2020). Mais aussi pour permettre à Ferrari de mieux négocier les nouveaux accords Concorde de 2021. Si les rumeurs se font insistantes, Binotto garde néanmoins les faveurs du Board, et notamment de Camilleri. Le fait que la SF1000 serait tout aussi mal née que sa devancière aurait poussé la direction à chercher une solution.

Un choix qui pose question

Cependant, Ferrari ne vire pas Binotto. Elle le remet à sa vraie place. Celui d’un ingénieur, brillant, qui a réussi à relever un moteur asthmatique (de 2014 à 2016) à un engin surpuissant que tous jalousent. A un concepteur de voiture qui a presque réussi à égaler les flèches d’argent. Mais ils lui ajoutent quelqu’un, une personne qui sait gérer la politique et la gestion des pilotes d’une main de fer, en la personne de Günther Steiner.

Günther Steiner – Credits image : Essentialysports

L’ingénieur italien a fait ses preuves chez Jaguar et Red Bull, avant de s’envoler (contraint et forcé) vers l’Amérique. Son retour dans la catégorie reine du sport auto se fait par l’arrivée du Haas F1 Team, première équipe américaine en Formule 1, en 2016. Dans cet équipe, il a su aussi gérer les tempéraments de pilotes. Notamment les frictions entre Magnussen et Grosjean. Sa poigne de fer et son langage fleuri ont fait sa réputation dans le paddock. Pour autant, est-il vraiment la personne qu’il faut pour une Scuderia, qui préfère les promotions en interne?

Rien ne laissait présager cette décision. Contrairement aux rumeurs envoyant Horner chez Aston Martin, personne n’aurait prédit un tel changement pour la Scuderia. Un choix surprenant, tant dans le timing que dans la façon de l’annoncer. Pour autant, se faire rétrograder un 1er avril, est-ce vraiment inquiétant ? Nul doute que l’Italien appréciera “il pesce d’aprile”.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here