Formule 1

F1 : Sergio Perez (Red Bull) lucide après Barcelone

Du côté de Barcelone, Sergio Perez a connu un nouveau week-end dans le dur. Pendant que son coéquipier Max Verstappen lutte pour la victoire, le Mexicain est à la peine face aux Alpine. Avant le Grand Prix d'Autriche, le pilote Red Bull fait le point. 

La prolongation de Sergio Perez pose encore question. Le Mexicain a étendu son bail de 1 année supplémentaire avec une année en option au sein de chez Red Bull. Du côté de Barcelone, Sergio Perez semblait en difficulté tout le week-end. Loin de son coéquipier, vainqueur, l'ancien pilote Force India a eu du mal à hisser sa RB20 en Q3 le samedi. Le dimanche, Perez était à la lutte avec les Alpine, d'Esteban Ocon et Pierre Gasy, qu'il passa dans le dernier tour.

F1 – Sergio Perez : notre samedi a été le principal problème, et je suis assez déçu parce que nous n'avons pas été en mesure de maximiser le potentiel de la voiture

Après la course, le Mexicain a avoué qu'il n'a pas trouvé le rythme sur un circuit de Barcelone où il est toujours compliqué de dépasser.

“Nous avons eu un peu de mal avec le rythme aujourd'hui et il était très difficile de dépasser quelqu'un dans le premier relais, surtout dans l'air sale. Je gérais mes pneus et j'étais dans un train DRS. Je pense que cela a finalement compromis notre course et nous avons eu des problèmes d'équilibre sur le pneu tendre, ce qui a rendu les choses plus difficiles que prévu…”

“Nous avons opté pour une stratégie à trois arrêts. Notre samedi a été le principal problème, et je suis assez déçu parce que nous n'avons pas été en mesure de maximiser le potentiel de la voiture ce week-end, du moins de mon côté. Je pense que Max a fait un travail formidable pour aller chercher la victoire. J'ai appris de bonnes choses ce week-end pour les semaines à venir et j'espère que nous pourrons être plus compétitifs et revenir en force en Autriche. Je dois aider l'équipe à réaliser des week-ends parfaits, car la saison s'annonce très compétitive…”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut