Auto/Moto

[F1] : Un GP d’Espagne au ralenti

Pirelli ne nous a pas régalés cette semaine à Barcelone. Ce Grand Prix d'Espagne était une nouvelle parodie avec les mêmes acteurs principaux, et des figurants. 

Bottas pas serein

Lewis Hamilton est déjà quasiment assuré d'être champion du monde tant on voit mal qui peut l'inquiéter. Son coéquipier ? Il n'a jamais été dans le coup encore ce week-end, largué sur le départ et même coincé derrière Pérez, il n'aura même pratiquement pas lutté avec Verstappen pour le P2. Ce dernier, éternel frustré n'a jamais pu se battre avec Hamilton qui malin, a lancé la course sur un rythme très lent pour bloquer Verstappen et dégrader ses pneus.

En bref

Charles Leclerc a été obligé d'abandonner suite à un tête-à-queue, un problème moteur est suspecté sur sa Ferrari. Son coéquipier lui a réussi à marquer des points avec une septième place, presque un miracle. McLaren continue à faire le yoyo entre la 6e et la 10e place. Un Grand Prix classique. On notera une nouvelle fois l'excellente performance de Pierre Gasly, P9 encore cet après-midi.

Encore un long week-end de Formule 1 comme on les déteste, on espère que tout ira mieux à Spa dans 15 jours ! 


Romain Gitton

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Dernières publications

En haut