Auto/Moto

F1 : Williams recrute chez la concurrence !

Toujours dans l'attente de savoir qui sera son deuxième pilote en 2025, Williams continue dans le même temps son recrutement chez ses principaux concurrents en F1. Car les courses ne se gagnent pas uniquement sur la piste, James Vowles et ses collègues sont en train d'entamer une révolution dans le paddock. Résultat, cela bouge dans tous les sens…

En F1, Williams est à la lutte dans le fond du classement pour ne pas être dernier. Si la voiture marche plutôt bien lors des séances de qualifications, le rythme est plus compliqué à tenir une fois la course démarrée. Et puis, il faut dire que l'écurie a l'habitude de se battre avec une seule monoplace seulement. En effet, dans la continuité de sa première saison en Formule 1, Logan Sargeant ne donne toujours pas satisfaction. Avec déjà trois abandons et plusieurs dernières places, l'Américain est maintenant en instance de départ. En effet, depuis le début de saison, ses dirigeants cherchent à recruter un nouveau pilote capable d'accompagner Alex Albon dans le développement de la monoplace.

F1 :  Williams fait son marché dans le paddock

Pour pallier son manque de performance, Williams a commencé à faire son marché dans le paddock en commençant par un nouveau pilote. Du moins, c'est ce qui fait le plus de bruit. Cependant, force est de constater que cela n'est pas évident quand vous êtes une écurie du fond de grille. Alors que tout semblait fixé pour la signature de Carlos Sainz en 2025, l'équipe serait en train de vivre un retournement de situation dans le dossier de l'Espagnol. En effet, après avoir prolongé Pierre Gasly, voilà que Alpine veut signer Carlos Sainz pour la prochaine saison de F1. Si cela aboutit à une officialisation dans les prochains jours, James Vowles pourra se prendre la tête à deux mains.

Toujours est-il que le directeur de l'écurie ne se laisse pas abattre pour autant. En effet, lui et Williams viennent d'annoncer la signature de 26 nouvelles recrues venant des équipes concurrentes du paddock. C'est par exemple le cas du nouvel ingénieur en chef Fabrice Moncade, autrefois responsable de l'analyse des performances chez Ferrari. “Williams investit dans ce qu'il faut pour gagner, et ce n'est qu'un début alors que nous nous préparons à accueillir d'autres nouveaux visages en provenance de l'ensemble de la grille dans les mois à venir”, explique un James Vowles ambitieux et pour qui les affaires ne font que commencer.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut