Formule 1

F1 : Yuki Tsunoda peut-il prétendre au baquet Red Bull ?

Dixième du Grand Prix du Japon ce dimanche, Yuki Tsunoda a inscrit le dernier point disponible à domicile. Pour la première fois de sa carrière, le pilote Racing Bulls score à domicile. Le Japonais réalise un excellent début de saison et pourrait devenir l'un des prétendants à l'un des baquets Red Bull.

Un point, une course propre, un caractère de leader, le week-end japonais de Yuki Tsunoda confirme le très bon début de saison du pilote Racing Bulls. Le Japonais étonne par sa constance et son calme et a largement pris le dessus sur son coéquipier Daniel Ricciardo. Au micro de Sky Deutschland Helmut Marko a pris le temps de souligner l'excellente forme du pilote japonais.

“Il y a maintenant quatre courses. Yuki a amené la voiture en Q3 à trois reprises. Il est constant et les erreurs font partie du passé. Il n'est plus aussi incontrôlable à la radio. Il s'est vraiment amélioré, mais comme je l'ai dit, nous sommes en avril et il nous reste encore beaucoup de courses, puis nous examinerons la situation des pilotes à la rentrée.”

Tsunoda aura sa carte à jouer

La situation du côté du giron Red Bull est pour le moins assez floue. Avec Sergio Perez en fin de contrat, la place aux côtés de Max Verstappen pourrait se libérer. Cependant, il faut garder un œil sur le cas du Néerlandais et la situation préoccupante du cas Christian Horner et Helmut Marko qui pourrait avoir raison de l'avenir du triple champion du monde au sein de l'écurie autrichienne. Concernant la petite sœur, l'écurie Racing Bulls, les deux pilotes sont en fin de contrat.

Daniel Ricciardo pourrait même voir sa place remise en question avant la fin de l'année au vu des performances compliquées de l'Australien. De son côté, Yuki Tsunoda doit avant tout penser à sauver sa peau, lui qui est en fin de contrat cette saison comme 12 autres pilotes sur la grille. Red Bull a donc plusieurs options. Un choix de luxe pour l'écurie autrichienne qui pourrait piocher dans sa filière (Lawson, Hadjar…) où aller chercher un pilote sur la grille qui voit son bail se terminer en 2024 (Sainz, Alonso…).

Tsunoda trouve du calme et de la sérénité

“Cette dixième place, peut-être que je ne devrais pas le dire comme ça, mais j'ai l'impression d'avoir fini premier. Les pit-stops étaient très rapides et j'ai repris la piste devant mes concurrents directs à un moment important. Donc bravo à l'équipe, mais aussi aux fans japonais. Tout le week-end, l'énergie que j'ai pu recevoir grâce à eux, c'est un sentiment spécial. On était mieux que les autres dans le premier secteur, donc j'avais la confiance de tenter des attaques à l'extérieur (du virage 6). Ça me rappelle quand Kamui (Kobayashi) faisait des dépassements au virage 11, expliquait-il tout sourire à la fin de la course.

Le Japonais a montré des qualités de leadership sur le circuit de Suzuka comme depuis le début de saison. Ces dernières années, Helmut Marko ou encore Franz Tost reprochaient au pilote Racing Bulls de s'énerver et de perdre son sang-froid à la radio durant les Grand Prix. Cette saison, la synergie entre le pilote Nippon et son équipe semble parfaite à l'image d'un dépassement dans la voie des stands grâce à un arrêt plus rapidement exécuté.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut