FC Porto : (Ré) écrire sur une page blanche

Le FC Porto, club européen historique, connaît toujours des mercato à rebondissement. Le club portugais est connu pour faire des joueurs inconnus au bataillon de véritables dragons. Cette saison, les chaînes ne tiennent pas et les dragons s’envolent vers d’autres pays.

Le football est cruel et ces prochains mois il sera sans pitié avec le FC Porto. Le club est bien connu pour être un tremplin pour certains talents. Durant le mercato estival, les départs vont être nombreux et l’effectif va perdre plusieurs cadres. Va perdre ? Non, tout cela a déjà commencé. Nous sommes le 5 juillet et sur les XI joueurs titulaires, Conceição en a déjà perdu trois. Militao a signé au Real Madrid pour 50 millions d’euros. De plus, le capitaine Herrera s’est engagé avec Felipe du côté de l’Atlético Madrid. Mais en plus que ce soit trois joueurs d’une énorme qualité, ils ont marqué l’histoire du club. Hector Herrera a aujourd’hui 29 ans. Il est arrivé dans le club de Monsieur Pinto da Costa à 23 ans. Enchaînant plusieurs clubs au Mexique, le milieu de terrain n’avait jamais trouvé de régularité. Le FC Porto lui a apporté de la maturité, du sang froid mais aussi le brassard. Enfin, le Mexicain a gagné énormément en expérience en disputant près de 40 matchs de Ligue des Champions et quasiment 250 rencontres de championnat. Les dragons ne perdent pas là un simple joueur. Entre Herrera et FC Porto ça restera une histoire d’amour. Le club doit beaucoup de choses à son capitaine mais Herrera doit absolument tout au club.

Le départ de trois piliers ? Oh, le FC Porto s’est relevé de bien pire comme l’été 2016, où Alex Sandro, Danilo, Jackson, Rolando, Maicon ou encore Quaresma avaient quitté le club. Cet été, cela pourrait être à nouveau le cas… voir pire. Effectivement, Yacine Brahimi est en fin de contrat et l’algérien est sur le départ. Sa justesse technique fait vibrer l’Europe et de nombreux clubs prestigieux souhaitent se l’offrir. Avec le FC Porto, il a été décisif à 45% sur chaque rencontre qu’il a disputé. C’est un atout majeur qui s’en va. Ce dernier était très important cette année pour le club mais surtout pour Marega. Le malien et lui avaient une relation particulière sur le terrain. Tiens, parlons-en de Marega. Moussa Marega dispute actuellement une CAN exceptionnelle. L’attaquant disputera un huitième de finale alléchant face à la Côte d’Ivoire lundi 8. En 9 matchs de Ligue des Champions la saison dernière, le numéro 11 a marqué à six reprises et a délivré trois passes décisives. Il bat le record d’un certain Jardel dans cette compétition. J’ai besoin d’en dire plus ? Son profil attire de nombreux clubs. Il faudra payer sa clause qui s’élève à 40 millions d’euros pour s’attacher ses services. Et quand tu cherches un buteur qui ne laisse aucune chance au gardien lors d’un face à face, 40 millions d’euros, ce n’est vraiment rien.

Victime d’un infarctus du myocarde, Iker Casillas a repris l’entrainement cette semaine. Une très bonne nouvelle mais ses problèmes cardiaques devraient l’éloigner des terrains la saison prochaine. Normalement c’est impossible mais on ne sait jamais avec San Iker… Si vous avez bien compté, le club pourrait perdre 6 joueurs de son XI de départ. Beaucoup d’autres talents pourraient quitter la tanière des dragons comme Tiquinho qui a reçu une offre en or venant de Chine. Mais le club a toujours la solution et un retour en force a déjà commencé.

crédit : FC Porto

La tactique de refonte de l’effectif mise en place par les dirigeants du club est aussi simple à dire que difficile à faire. Sergio Conceição et son staff se sont basés sur 3 éléments : le mercato, le retour de prêts et la montée des joueurs des équipes jeunes. Oooh il va il y avoir des jeunes pépites à suivre. Par exemple, à 16 ans, le portugais Fábio Silva a bien rejoint les coéquipiers de Danilo Pereira. Et vu son niveau de jeu, tout reste à penser qu’il a une véritable carte à jouer avec l’ancien coach de Nantes.

Le 29 avril, les jeunes talents du FC Porto ont remporté la Youth League. Et ce titre, les dragons le doivent particulièrement aux jeunes portugais qui, sur les 9 rencontres, a trouvé cinq fois le chemin des filets et délivré quatre passes décisives. Une équipe avec de nombreuses pépites comme Romario Baró, Fabio Vieira et Tomás Esteves qui ont rejoint tous les trois Fábio Silva en équipe une. Ensuite, l’expérience devrait venir, en plus des dragons déjà en place, des retours de joueurs de prêts. Reste à savoir si ces joueurs repartiront de la ville de Porto ces prochaines semaines où rentrerons dans le projet de jeu de Conceição. Waris, Sergio Oliviera ou encore Chidozie ont vu leur contrat de prêt se terminer et feront partis du groupe de pré-saison des dragons. Sur le marché, le directeur sportif Luís Gonçalves, successeur d’Antero Henrique, a fait venir trois joueurs à forts potentiels : Renzo Saravia de l’Argentine, Loum de Braga et Zé Luís de Moscou. Le but est de mettre en place rapidement une rentabilité sportive tout en façonnant un groupe à moyen-terme. Dernièrement, Zé Luís est arrivé du Spartak Moscou. L’attaquant cap-verdien est de retour dans un de ses clubs formateurs. A 28 ans il arrive pour 8 millions d’euros au Portugal après avoir marqué presque 40 buts avec le club russe.

Il faudra ramener de titres et montrer qu’avec cette toute nouvelle équipe le FC Porto peux faire de grandes choses. La saison dernière a été compliquée à tous les plans et il faut tout de suite passer à autre chose. Le 16 juillet, le club rencontrera Fulham pour débuter sa pré-saison. Il sera intéressant de voir comment va compenser Sergio Conceição. Le match de présentation de l’équipe se tiendra au Dragon le 27 juillet face à l’AS Monaco. De nombreux joueurs vont avoir une carte à jouer durant ces matchs de préparation.

Voici à quoi pourrait ressembler le XI du FC Porto la saison prochaine : (4-4-2) Diogo Costa / Telles – Leite – Pepe – Saravia / Corona – Oliver – Danilo – Otavio / Aboubakar – F.Silva. Ce choix est un avis purement personnel et fait à ce moment-là du mercato. La moyenne d’âge est de 24 ans et cela en dit long sur le potentiel des dragons.

Les mercato se suivent et se ressemblent dans le club le plus titré du Portugal. Celui-ci risque de faire très mal sportivement. La saison 2019/2020 ne va ressembler à aucune autre. Elle sera difficile mais on sait tous que même dans la difficulté le feu brûlera toujours. Et comme l’a si bien dit Óliver Torres : « Quand tu parles du FC Porto, tu parles d’être champion. On doit récupérer ce qui est à nous ! » Le décor est planté.

A propos de l'auteur

corner for LFC...

Poster un commentaire

id Praesent accumsan ut fringilla facilisis consequat. tempus ut