Ça roule…

Fernando Gaviria s’impose au sprint sur la deuxième étape du Tour de San Juan

Après l’étape mouvementée d’hier gagnée par Rudy Barbier, les coureurs du 38e Tour de San Juan disputaient une deuxième étape toute plate autour de Pocito. L’étape s’est déroulé à grande vitesse avec la sixième victoire d’étape sur l’épreuve par étapes Argentine pour Fernando Gaviria (UAE Team Emirates).

D’abord, huit coureurs se sont échappés dès les premiers kilomètres : Francisco Montes (Argentine), Leandro Velardez, Daniel Juarez (Agrupacion Virgen De Fatima), Royner Navarro, Hugo Nestor Emiliano Ruiz (Pérou), Robin Carpenter (Rally Cycling), Iker Ballarin (Fundación – Orbea) et Cristopher Robin Jurado (Panama).

Puis, ils ont obtenu plus de 2 minutes 40 alors que des formations sud-américaines ont aidé l’équipe UAE Team Emirates, Deceuninck Quick-Step et Israel Cycling Academy dans la poursuite au sin d’un peloton où ne figurait plus Christophe Laporte (Cofidis). – non partant puisqu’il s’est blessé lors de la chute collective de la veille.

Ensuite, Daniel Juarez a remporté le premier sprint.

Par la suite, Francisco Monte est passé en tête devant le Péruvien Navarro alors que l’avance des fuyards a approché la minute.

Lors du second sprint, Daniel Juárez l’a emporté devant l’Argentin Francisco Monte avant que des attaques ont eu lieu à l’avant de la course.

Malheureusement, les deux derniers attaquants (Jurado et Carpenter) ont avalé à 11 kilomètres de l’arrivée.

Finalement au sprint, Fernando Gaviria a remis les pendules à l’heure en remportant ce sprint final en trouvant l’ouverture dans les derniers mètres. Il a devancé Nicolás Javier Naranjo (Agrupacion Virgen De Fatima) et Marco Benfatto (Bardiani-CSF-Faizanè). Le Belge Piet Allegaert (Cofidis) a pris la quatrième place devant Peter Sagan (Bora Hansgrohe).

Au classement général, Gaviria prend les commandes avec les bonifications de la victoire d’étape devant Rudy Barbier.

Demain, place à un contre-la-montre individuel entre Ullum et Punta Negra sur 15,2 kilomètres avec une bosse de 1100 mètres à 7,3 dans le derniers tiers de l’étape.
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mattis id ipsum Praesent velit, accumsan consequat. nec Donec dolor