Filou Maoulida raccroche les crampons !

Ca y est c’est officiel ! Comme il l’a lui-même annoncé sur son compte twitter ce vendredi 8 juin, jour de son anniversaire, Toifilou Maoulida raccroche les crampons ! L’homme aux bandelettes met un terme à sa carrière après 20 années sur les terrains.

 

Twitter : @filoumaoulida

 

De Istres à Rennes.

 

Passé par les U17 de Istres, le jeune Mahorais qui a passé sa jeunesse à Marseille, tape dans l’œil du Montpellier HSC de Louis Nicollin. D’abord milieu de terrain, il sera muté au poste d’attaquant sous les conseils de ses entraîneurs du moment. En effet, ils remarquent rapidement son aisance face au but.
Resté 5 années au club, il aura joué 140 matchs et aura marqué 30 buts sous les couleurs Montpelliéraines.
Transféré au mercato hivernal, Filou, comme le surnomment les supporters, sera plus souvent remplaçant que titulaire et sera prêté dés la saison suivante au FC Metz, club avec lequel il inscrira 13 buts ! De retour de prêt, le Stade Rennais lui accorde sa confiance et le nomme titulaire pour la saison 2004-2005.

Epoque Monaco et Marseille.

 

Didier Deschamps fait des pieds et des mains pour obtenir le jeune Toifilou Maoulida. Pourtant, malgré ses bonnes performances en coupe UEFA, il n’arrive pas à s’imposer en championnat et sera prété avec option d’achat l’OM, choix qu’il apprécie, il s’exprimera à l’époque à ce sujet :

«J’ai beaucoup d’attaches à Marseille ! De la famille, des amis et ce club que je suivais lorsque j’étais enfant. Y jouer ressemble un peu à la concrétisation d’un rêve.»

 

Toifilou Maoulida

D’ailleurs, il le vivra son rêve puisqu’il réalisera l’une des meilleures saisons de sa carrière en terme de statistiques. La saison suivante fut quasiment la même.

Marseille est grand avec son trio Niang Ribery Maoulida, malgré leur deuxième défaite consécutive en finale de Coupe de France.

 

De Auxerre à Tours

 

Pape Diouf léve l’option d’achat pour Maoulida et le joueur s’engage avec l’AJ Auxerre à l’été 2007 pour quelques mois seulement, puis pose ses valises au RC Lens en début d’année 2008. Il marquera d’ailleurs cette année-là un but mémorable à plus de 40m face à Nancy en ¼ de finale de coupe de France. Il restera avec le club jusque 2011, en laissant en mémoire ses 120 matchs et 34 buts.

 

Suite à la relégation des “sang et or”, Filou s’engage pour deux saisons avec le SC Bastia. Lors de sa première année de contrat avec le club corse, il marquera 13 buts qui aideront le club à obtenir la montée en ligue 1. Prolongeant une année avec Bastia, mais laissé quasiment toute la saison sur le banc, il s’engage alors avec le Nîmes Olympique en 2014, où il réalisera deux superbes saisons. Au terme de son contrat, ne trouvant pas d’accord avec Nîmes, Filou jouera sa toute dernière saison professionnelle avec Tours, portant le maillot professionnel une ultime fois pour 14 matchs.

 

L’Homme aux bandelettes, l’homme au grand cœur.

 

midi-libre

 

Toifilou Maoulida, c’est aussi une manière différente de célébrer ses buts. 99 bandelettes sorties de ses chaussettes, avec un message dédié aux supporters, aux clubs, aux siens ..
Toifilou c’est l’homme toujours disponible pour ses supporters, c’est le joueur qui célébre avec son public, c’est l’homme qui a l’amour du maillot, celui qui embrasse l’écusson.
Toifilou c’est le respect, envers ses entraîneurs, envers ceux qui lui ont donnés une chance, envers ceux qui prennent soin des joueurs.
Toifilou c’est Monsieur sourire, l’homme qu’on a envie de prendre dans ses bras même après une défaite, c’est l’homme qui redonne foi en un club quand celui-ci va mal.
Bref, Toifilou c’est le foot qu’on aime, et c’est à coup sur, le foot qui va nous manquer.

 

A bientôt Filou.

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire

pulvinar venenatis, Aliquam Aenean consequat. adipiscing commodo id