Hors-jeu

Florence Lecellier : une guerrière nous a quittés .

Florence Lecellier

Crédit photos : kalinkadesroses sur http://flolcellier.canalblog.com/

 

 

Florence Lecellier, l’une des premières “femmes driver” profesionnelles à rivaliser avec les hommes, s’en est allée à 49 ans. 

 

Tous ceux qui ont connu de près ou de loin Florence Lecellier, seront attristés d’apprendre cette nouvelle. Florence était une femme douée d’intelligence, de gentillesse avec un gros caractère. Bien que victime de multiples accidents en course ou à l’entraînement, à chaque fois elle serrait les dents et revenait encore plus forte. On pouvait dire qu’elle en “avait”. Une guerrière au bon sens du terme qui a fait sa place dans un monde d’hommes, chose pas simple, surtout à cette époque.

Lauréate de plus 300 courses, Florence a triomphé à travers la France du Nord au Sud, d’Ouest en Est. Florence Lecellier sera pour toujours la première femme à avoir triomphé dans un Quinté au trot.  En tant qu’entraîneur de trotteurs, son palmarès s’orne de 378 victoires. Elle a représenté la France sur l’hippodrome de Moscou dans un championnat de driver.

 

Florence Lecellier

Crédit photo: HTTP://FLOLCELLIER.CANALBLOG.COM/

Iras du Bottey, Pompon de Boléro, Jessica d’Hermès, Hermine du Hauzey, Paiva, Sodosis sans oublier la bonne La Calonne ont été ses meilleurs éléments. François Lemoine en tant que propriétaire lui faisait une confiance aveugle.

Après une carrière exemplaire au trot monté et attelé, Florence Lecellier tente sa chance au galop. Rentrée chez Jean-Paul Gallorini à Maisons-Laffitte, elle s’occupe de sauteurs, mais la collaboration sera de courte durée. Le trot lui manque . Revenue chez les trotteurs à Cagnes-sur -Mer, elle reprend le sulky et drive en course surtout pour Eric Ledoyen. Délicious Quality lui permettra de renouer avec la victoire. Puis un nouvel accident à l’entraînement  en 2018 sur l’hippodrome de Cagnes-sur -Mer, l’oblige à dire stop.

 

Une précurseuse aussi dans l’information. Cliquez sur le lien afin de mieux connaitre Florence Lecellier

 

Florence aimait le sport.  Le stade Malherbe de Caen était un endroit où quelques fois elle aimait se rendre. Adoptée par la Normandie, Florence y a vécu ses derniers moments. Paix à sa belle âme.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sit neque. ante. velit, tempus justo libero. sem, tristique