Champions League

Ligue des champions : Chelsea maîtrise le Real Madrid et défiera City en finale

D’une main de maître, les Blues ont assuré une qualification historique pour la finale de la Ligue des champions dans une rencontre fermée (2-0, 3-1 sur la double confrontation).

En éliminant l’une des équipes les plus dangereuses dans la compétition et notamment sur le format des matchs aller-retour, les hommes de Thomas Tuchel réalisent une performance de haut vol et verront la finale de la plus belle des compétitions européennes, le 29 mai prochain. La Maison blanche peut, de son côté, nourrir beaucoup de regrets dans une rencontre où l’imprécision de Chelsea aurait pu lui sourire.

Joueurs de Blues

Quelle équipe de Chelsea… C’est au terme de 90 minutes pleines que les Blues s’offrent un ticket pour la finale de la Ligue des champions, pour tenter de remporter une nouvelle coupe aux grandes oreilles, après leur dernier succès dans la compétition lors de la saison 2011/2012.

Sur le terrain, les Blues ont été tout simplement supérieurs à des Madrilènes apathiques. Face à une défense trop statique, les attaquants anglais ont usé de tous les schémas de jeu (coups de pied arrêtés, centres, attaques placées, contres…) pour déstabiliser le bloc-équipe de Zinédine Zidane. Malgré un réalisme qui restera le seul point noir de la rencontre, Chelsea finira par plier la rencontre en fin de match sur un but de Mason Mount à la 85e minute, sur un magnifique service de Pulisic.

Bien plus impressionnants sur l’ensemble de la rencontre, Chelsea aura fait l’essentiel pour accéder à la finale et poser ses valises à Istanbul à la fin du mois, pour un duel 100% anglais face à Manchester City.

Le spleen madrilène

Méconnaissables. C’est en substance l’adjectif qui décrit le mieux de la partie des hommes de Zinédine Zidane. Alors qu’ils ont semblé presque impuissants, avec peu d’inspiration, les hommes de Zinédine Zidane ont pu y croire longtemps mais l’animation offensive n’a presque jamais pris le dessus sur la défense des Blues. Une hérésie pour un collectif souvent si impressionnant dans les grands matchs…

Le trio offensif aura eu des fortunes diverses ce soir côté merengue, avec un Karim Benzema qui n’aura eu qu’un seul vrai bon ballon (35e) mais qui se sera démené en décrochant énormément. À l’opposé, Eden Hazard et Vinicius n’auront presque jamais fait parler leur vitesse et n’auront rien apporté à une équipe madrilène fébrile dans tous les aspects du jeu.

Avec si peu de jeu proposé, le Real Madrid ne pouvait pas espérer mieux dans une soirée qui se sera soldée par un succès de Chelsea et d’un Thomas Tuchel qui enchaînera sa deuxième finale de Ligue des champions consécutive, moins de six mois après son arrivée sur le banc des Blues.

 

Crédit image en une : Icon Sport
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire