Football – Ils étaient aussi forts que Rayan Cherki au même âge

0
Le vrai génie français : Rayan Cherki
Ligue 1

Rayan Cherki, 16 ans, a éclaboussé de son talent la rencontre entre Lyon et Nantes en Coupe de France. Ils sont nombreux à avoir flambé très jeunes, avec parfois des fortunes bien diverses.

Laurent Paganelli

Laurent Paganelli à l'âge de Rayan Cherki

Pour beaucoup, Laurent Paganelli est le consultant de terrain qu’on envoie au casse-pipe demander à des joueurs qui ont couru 45 ou 90 minutes durant d’être lucides, clairs et brillants. Parfaitement à l’aise dans quand il s’agit les langues étrangères, l’anglais de Laurent Paganelli n’a d’égal que son sens de l’humour et de l’autodérision. Et pourtant…

Pourtant “Paga” n’a pas toujours été ce clown médiatique, gentiment moqué sur les réseaux sociaux. Loin s’en faut. Laurent Paganelli a avant tout été (et il le reste à ce jour), le plus jeune joueur à avoir disputé un match de l’élite. Il avait 15 ans, 10 mois et 5 jours, jouait à l’AS Saint-Etienne et est entré à la place de Dominique Rocheteau, excusez du peu. Attraction de l’époque, “Tom Pouce” n’était pas un inconnu des aficionados de pied-ballon : son match au Parc des Princes contre la Suisse en équipe de France cadets (match remporté 4-0 par les petits bleus) en avait déjà fait une promesse.

Véloce, bénéficiant d’un centre de gravité (très) près du sol, l’Ardéchois puait le football. Peu préparé mentalement à devenir professionnel si jeune et plus intéressé par la vie nocturne et les avantages que son train de vie de footballeur professionnel pouvait lui offrir, Laurent Paganelli n’a probablement utilisé à plein l’exceptionnel talent qui lui avait été conféré.

Laurent Roussey

Laurent Roussey à l'âge de Rayan Cherki

Il a détenu l’espace de quelques mois le record de précocité en championnat de France avant d’être donc dépassé par son comparse de club Laurent Paganelli. Il n’en demeure pas moins que l’actuel entraineur de Lyon-La Duchère Laurent Roussey détient encore aujourd’hui le record du buteur le plus jeune en première division.

Et c’est peu dire qu’il a été un phénomène. Formé du côté de Marseille, il est très vite repéré par l’ASSE qui lui fait signer à 13 ans seulement un contrat de non-sollicitation. Il débute du côté du Forez à 16 ans et marque son premier but contre Monaco en avril 1978 lors de sa première saison dans l’élite. Sélectionné à 21 ans en Équipe de France, il marque l’unique but de la rencontre contre la Hongrie en match amical pour sa première sélection.

On croit alors à la confirmation de tous les espoirs que l’on a placé dans cet attaquant new-age. Las, le bonhomme ressent de plus en plus durement une douleur au genou qu’il faudra opérer. Jamais il ne retrouvera son élasticité ni son explosivité.

Eden Hazard

Eden Hazard à l'âge de Rayan Cherki

Le Belge ne détient aucune espèce de record de précocité, il n’en demeure pas mois que quand il foule pour la première fois les terrains de Ligue 1 à 16 ans, 10 mois et 17 jours il est précédé d’une réputation crack que ses performances au LOSC auront bien du mal à démentir.

Sans être aussi décisif que Rayan Cherki pour ses premières prestations avec le maillot des Dogues, Eden Hazard a néanmoins d’autres références au niveau international. Auteur d’un fantastique Championnat d’Europe des U17, il est attendu en Belgique et en Europe comme le futur grand meneur de jeu de son époque.

Champion de France avec Lille, double champion d’Europe et d’Angleterre avec Chelsea, c’est du côté du Real Madrid, auprès de son idole de toujours Zinédine Zidane qu’Eden Hazard a désormais décidé d’inscrire de nouvelles lignes à son palmarès.

Taylor Moore

On a longtemps cru que Taylor Moore était un défenseur central britannique et qu’il jouait au RC Lens. Un soir de 2016, en finale de Coupe Gambardella, Daniel Lauclair a décidé de briser la loi du silence et de révéler publiquement qu’il était Français et qu’il jouait au poste d’attaquant à l’AS Monaco.

Depuis, le génie français n’en finit plus d’enquiller les records de précocité : plus jeune joueur à inscrire un triplé avec Monaco, plus jeune joueur (avec Pelé) à planter un but en finale de Coupe du Monde, plus jeune joueur à inscrire 100 buts en carrière. A cette occasion, Taylor Moore a décidé de changer son nom en Kylian Mbappé et on se demande encore bien pourquoi. Big up Danny la Mèche.

Stéphane Paille

Stéphane Paille à l'âge de Rayan Cherki

C’était LE grand espoir du football français. Attaquant aussi doué et efficace que Rayan Cherki, Stéphane Paille devait, avec Jean-Pierre Papin ou Eric Cantona, prendre la relève des Rocheteau et autres Bellone et maintenir l’Equipe de France dans les top nations du football.

Titularisé pour la première fois à 17 ans sous les couleurs du FC Sochaux-Montbéliard, il s’impose vite dans l’effectif pro du club doubiste et est rapidement appelé en sélection nationale. Vice-Champion de D2 et finaliste de la Coupe de France, en 1988 il est aussi champion d’Europe U21 aux côtés des Guérin, Blanc, Sauzée et Cantona.

S’ensuivent la litanie des mauvais choix de carrière et surtout des mauvais choix de vie. Stéphane Paille aime la vie, aime la nuit. A Caen, son duo avec Xavier Gravelaine est le dernier sursaut d’une carrière qui aurait mérité cent fois mieux. En juin 2017, un cancer foudroyant a eu raison d’un joueur et d’un homme unanimement aimé de ses entraineurs et coéquipiers.

Michael Owen

Mickael Owen à l'âge de Rayan Cherki

Michael Owen est le seul joueur de cette série à partager avec Rayan Cherki d’avoir flambé et de s’être fait remarquer en Youth League. Sous contrat avec Liverpool dès l’âge de 16 ans, il inscrit pas moins de 11 buts en 5 matchs avec les babys Reds dans la Coupe d’Europe des espoirs.

Quand il dispute son premier match dans l’élite, c’est peu de dire que l’Anglais ambidextre suscite d’immenses espoirs chez les Liverpooldiens. A 18 ans, le bonhomme finit co-meilleur buteur de Premier League et devient le plus jeune joueur de l’histoire du LFC à planter un triplé. En 2001, il réalise le triplé FA Cup, League Cup et Coupe de l’UEFA et détient avec Ronaldo – le vrai, le Brésilien – le plus jeune récipiendaire du Ballon d’Or à 21 ans.

La suite de la carrière du natif de la Mersey ne sera hélas pas aussi brillante. Peu inspiré au Real Madrid où il devait faire face à la rude concurrence de Raul et Ronaldo – toujours le vrai, toujours le Brésilien. Il espère se refaire la cerise du côté de Newcastle d’abord, puis de United mais une série de pépins physiques le cantonnent au rôle de joker de luxe.

Il n’en demeure pas moins qu’Owen demeure l’un des rares joueurs précoces à avoir exploité à plein son potentiel. Un modèle à suivre pour Rayan Cherki.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here