Champions League

Ligue des champions : le Real Madrid croque Liverpool

Le Real Madrid est de retour sur le devant de la scène européenne. Présents en quarts de finale pour la première fois depuis trois ans, les joueurs de Zinédine Zidane ont disposé de pâles Reds ce mardi soir, à Valdebebas (3-1).

 

Une première période à sens unique

Comme on pouvait s’y attendre, le milieu du Real Madrid a maîtrisé le tempo de la rencontre. Sous l’impulsion d’un Toni Kroos des grands soirs, les Madrilènes ont asphyxié les Reds par un contre-pressing efficace, qui a muselé les joueurs de Jürgen Klopp à la récupération du ballon. Fébriles devant, les visiteurs n’ont pas été plus rassurants derrière. Une ouverture de grande classe de l’inévitable Toni Kroos a permis à Vinicius d’inscrire le premier but du match (1-0, 27e). Critiqué ces dernières semaines pour son manque d’efficacité, l’attaquant a répondu de la meilleure de manière en donnant l’avantage aux siens.

Si Kabak a failli concéder un pénalty cinq minutes plus tard pour une intervention périlleuse sur Benzema, la défense des Reds a finalement craqué une deuxième fois avant la pause. En grande difficulté en première période, Alexander-Arnold a accidentellement remis le ballon dans l’axe, laissant Asensio s’emparer du ballon et tromper Alisson (2-0, 36e). Ambitieux à la relance, rigoureux au milieu, efficaces en attaque, les joueurs du Real Madrid sont logiquement rentrés aux vestiaires avec la bagatelle de deux buts d’écart. Fait assez rare pour être signalé, les coéquipiers de Mohamed Salah n’ont pas tiré une seule fois lors du premier acte.

 

Vinicius a excellé, le Real a maîtrisé

Les hommes de Klopp sont revenus avec d’autres intentions en deuxième période. Un but rapide de Mohamed Salah a réduit l’écart et entretenu les espoirs anglais (2-1, 51e). Mais un joueur était en état de grâce ce soir, sur la pelouse de Valdebebas. Déjà auteur d’un but en première période, Vinicius a repris instantanément une passe de Luka Modrić pour s’offrir une deuxième réalisation personnelle (3-1, 65e). Chirurgical devant les cages, le Brésilien a inscrit son premier doublé dans la compétition, et redonné un peu d’air à la Casa Blanca.

Malgré un regain d’intensité dans le deuxième acte, Liverpool n’a pu que constater l’expérience des Merengues dans la gestion de ce genre de rendez-vous. Le deuxième but de Vinicius a coupé les ailes des Reds, qui ne sont ensuite jamais réellement parvenus à mettre en danger Thibaut Courtois. Les entrées de Firmino et Shaqiri n’y ont rien changé : le Real Madrid a continué de maîtriser les débats pour s’assurer un matelas confortable à l’aube du match retour (3-1). Rarement inquiétés par un Liverpool morose, les joueurs de Zidane auront trouvé l’équilibre parfait pour ne jamais perdre le fil de la rencontre. Les Madrilènes auront une nouvelle fois montré leur force de caractère lors des grandes soirées européennes.

 

Au bon souvenir de ces années dorées, le Real Madrid est désormais en ballotage (très) favorable pour une qualification en demi-finales de la Ligue des champions. Leurs adversaires du soir devront quant à eux produire bien plus de choses mercredi prochain, s’ils souhaitent croire à un potentiel exploit. Si le vainqueur de 2019 est au bord de la sortie, son bourreau de 2018, lui, est en droit de sourire.

 

Crédit photo de l’image en Une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire