Football

Qualifications CDM 2022 : une victoire dans la douleur pour les Bleus

Une victoire dans la douleur pour l’équipe de France grâce à un but de Griezmann. Les Bleus ont dominé le match mais ne se sont créés que trop peu d’occasions de buts. Le plus important reste donc ces trois points pris en Bosnie, grâce à une performance des plus réalistes.

 

Bosnie-Herzégovine

Šehić (6) : très important dans les interventions aériennes, il n’a pas eu de vrais arrêts à faire. Crucial pour rassurer sa défense.

Todorović (5) : une très bonne première période face à Mbappé et Hernandez, il n’est pas assez proche de Rabiot sur le premier but. Remplacé par Stevanović.

Ahmedhodžić (5) : solide dans les airs, il a bien aidé son piston droit Todorović à contenir les attaques françaises. Malheureusement, il est loin de Griezmann sur son but.

Hadžikadunić (4) : malgré de très bonnes interventions aériennes, il fait une très grosse faute en première mi-temps, à l’image de nombreuses interventions tardives sur Mbappé notamment.

Saničanin (5) : un match solide notamment face à Coman. Il n’a pas été aussi sollicité que ses partenaires de l’autre côté du terrain.

Kolašinac (6) : très solide comme à son habitude dans les duels, ses offensives auraient sûrement mérité de meilleures fins. Un joueur clé de l’équipe.

Hadžikadunić (4) : il aura couru, comme ses partenaires. Mais dans l’utilisation du ballon, cela n’a pas été terrible. Il est même souvent dépassé lorsque les Bleus ont pu accélérer le jeu.

Pjanić (5) : il est loin de son meilleur niveau, surtout physiquement, mais sa vision a permis aux Bosniens d’avoir de belles opportunités. Avec plus de temps de jeu, il serait à un bien meilleur niveau.

Cimirot (4) : similaire à ses coéquipiers au milieu, il n’aura pas eu beaucoup le ballon et a principalement défendu. Pas en réussite lorsque son équipe partait en contre. Remplacé par Gojak.

Krunić (5) : bien placé lors des contres de son équipe, il n’a pas été en réussite lorsque son équipe avait des opportunités. Il aurait tout de même mérité un penalty en deuxième période. Remplacé par Prevljak.

Džeko (6) : il ne vieillit jamais. Sans pour autant être le meilleur joueur de la Bosnie, il a joué un rôle très intéressant en point d’appui. Ses passes en profondeurs auraient mérité mieux.

 

France

Lloris (7) : des très grands arrêts pour rester à 0-0 en première mi-temps, il sauve les meubles pour sa défense, particulièrement sur coup de pied arrêté. Il n’a pas eu grand-chose à faire en seconde période.

Pavard (5) : il avait bien démarré le match avec des belles courses en profondeur pour apporter du soutien offensif. Malheureusement, il a eu trop de déchets pour continuer ses bons débuts.

Varane (6) : très solide derrière, notamment quand la France était débordée en contre. Il n’a pas réussi à convertir les occasions qu’il a pu avoir sur corner.

Kimpembe (5) : souvent au duel avec Džeko, il a réussi la plupart de ses interventions. Il a tout de même parfois été pris dans le dos lors des contres, mais pas grand-chose d’autre à signaler sur sa performance.

Hernandez (5) : il aura beaucoup essayé de combiner avec Mbappé et Lemar notamment. Le produit final n’était pas toujours à la hauteur de l’envie affichée.

Pogba (7) : particulièrement présent défensivement, il a été important dans la transition offensive également. Dommage de ne pas tenter plus souvent sa chance avec la frappe qu’on lui connait.

Rabiot (5) : beaucoup de déchet technique, des fautes évitables et surtout des passes manquées. Cependant, au retour des vestiaires, il est l’auteur de la passe décisive pour le premier but.

Griezmann (7) : il aura plus défendu qu’à l’habitude, mais aura été crucial dans l’animation offensive également. Son travail pour récupérer le ballon est toujours aussi impressionnant. Son 35e but avec l’équipe de France est très important ce soir et lui permet de devenir seul quatrième meilleur buteur en équipe de France devant David Trezeguet.

Coman (5) : il aura tenté beaucoup de choses, sans forcément beaucoup de réussite. Les défenseurs adverses l’ont bien pris au marquage. Remplacé par Giroud.

Lemar (8) : probablement le Français le plus intéressant sur le terrain, il était partout. À gauche, à droite, dans l’axe surtout. Sa technique et sa vision du jeu devraient lui permettre de grappiller des minutes cet été, voire même de démarrer les matchs.

Mbappé (5) : à l’image de ses deux premiers matchs, il n’a pas été en réussite. Face à une équipe bloc bas, il fut difficile pour lui de faire de réelles différences.

Dernières publications

En haut