Auto/Moto

Formule 1 – Audi recrute déjà un pilote pour son simulateur !

Alors qu'Audi débarquera comme motoriste principal en Formule 1 à l'horizon 2026, le constructeur allemand est déjà en pleine construction. Pour être certain d'être prêt dès leur arrivée, la marque aux anneaux a décidé de confier son simulateur à un pilote avec beaucoup d'expérience. Champion du monde d'Endurance en 2016, le Suisse Neel Jani est l'heureux élu. 

 

Dans l’histoire du retour d’Audi en F1, il sera le premier pilote à avoir été nommé ! Certes, Neel Jani ne sera pas titulaire en 2026 mais il aura une grande responsabilité pour que le projet avance dans la bonne direction. 

Pilote de test de Red Bull en 2008, le Suisse a une longue expérience en sport automobile. Passé par la monoplace, il s’est ensuite tourné vers l’Endurance avec sept saisons en catégorie reine, dont quatre avec Porsche. Champion du monde en 2016, le pilote de 39 ans possède de solides bases de pilotage et de nombreuses connaissances sur le fonctionnement des voitures hybrides.

Sur ses réseaux sociaux, il s’est dit « ravi d’accompagner Audi sur la voie de la Formule 1. C’est à la fois un honneur et une grande responsabilité d’être impliqué dans un projet de cette ampleur à un stade précoce. Je suis sûr qu’avec mon expérience de la F1 et des projets LMP1, je peux forger de bons liens entre la théorie et la pratique. »

Membre du conseil d’administration pour le développement technique d’AUDI AG, Oliver Hoffmann est conscient de l’importance de la simulation dans le développement de la voiture. « Tout comme dans le développement de la production, la simulation joue un rôle majeur dans notre projet de Formule 1. Notre simulateur est un outil important pour le développement de l'unité de puissance. Cela nécessite un pilote de développement qui, en plus d'une maîtrise de la technologie, apporte une expérience polyvalente au projet, notamment en termes de gestion de l'énergie dans les conditions de course. »

Audi en dit plus sur l’avancée de son projet

Profitant de ce communiqué de presse annonçant l’arrivée de Neel Jani, Adam Baker, le PDG de la marque, a dévoilé des informations sur ce que testait actuellement le constructeur. « Pour le moment, nous nous concentrons principalement sur des questions conceptuelles fondamentales ayant une grande pertinence pour la performance. 

Cependant, lors de l'évaluation de diverses solutions techniques, nous ne nous appuyons pas uniquement que sur des méthodes numériques. Le savoir-faire, l'expérience et le développement sont des éléments indispensables pour tirer les bonnes conclusions de la simulation. Grâce à cette combinaison, nous pouvons évaluer diverses stratégies d'exploitation à un stade précoce et ouvrir la voie à une gestion efficace de l'énergie du groupe motopropulseur. » Depuis la fin de l’année 2022, Audi travaille sur son moteur qui sera bien plus électrifié, que celui actuel, avec la nouvelle réglementation. 

Journaliste spécialisé en sports mécaniques.

Dernières publications

En haut