Auto/Moto

Formule 1 bilan 2022 : Russell manque à Williams

Après sa très belle campagne 2021, marquée par la première ligne et le podium de George Russell à Spa, Williams est revenu à la réalité cette saison. Sans le crack britannique, l'écurie de Grove a eu du mal à quitter le fond de la grille. Alex Albon a signé un retour en F1 mitigé alors que Nicholas Latifi n'a pas réussi à rattraper son retard. 

 

Williams (10e, 6 points) : un être vous manque et tout est dépeuplé 

En voyant partir George Russell du côté de chez Mercedes, Williams peut se féliciter d'avoir lancé la carrière du jeune britannique. Mais d'un autre côté, l'écurie de Grove regrette forcément d'avoir perdu un pilote bourré de talent, capable de performance rare au vu de la voiture dont il disposait. Pour pallier ce départ, la direction de l'équipe a décidé de miser sur Alex Albon, pilote de la maison Red Bull, auteur de deux saisons en F1, dont une et demi dans le team autrichien. Miser sur le Thaïlandais était un bon choix mais la monoplace qu'il devait conduire ne lui a pas facilité la tâche. Williams a mal négocié le changement de réglementation adopté au début de la saison 2022. C'est malheureusement cette mauvaise conception de leur voiture qui les a fait retrouver une place qu'il ne voulait plus, celle de lanterne rouge du classement.

 

Alex Albon (19e, 4 points) : retour en dent de scie 

Avec la dernière voiture du plateau, Alexander Albon est rentré à trois reprises dans les points dont une 9e place à Miami. Pour le reste, la saison du Thaïlandais est difficile à décrire. Elle ne peut pas être qualifiée de mauvaise à cause du matériel dont il disposait. Cependant, le Thaïlandais, au contraire de George Russell l’an passé, a moins réussi à maximiser les bonnes opportunités. Opéré de l'appendicite au mois de septembre, il confiait avoir souffert sur le plan physique en fin de saison. Le pilote de la filiale Red Bull signe néanmoins un bon retour même s’il aurait pu être meilleur avec une Williams plus proche du reste du peloton. En espérant que la version 2023 le soit.

 

Nicholas Latifi (20e, 2 points) : toujours aussi loin 

A la lutte avec Mick Schumacher et Nikita Mazepin l'an passé, Nicholas Latifi s'est senti bien seul en fond de grille cette saison. La progression de la voiture de l'Allemand et l'absence du Russe ont encore plus esseulé le Canadien en queue de peloton. Souvent moqué sur les réseaux sociaux à cause de ses prestations peu valorisantes, Nicholas Latifi ne sera pas reconduit l'an prochain au côté d'Alex Albon. Le porteur du N°6 quitte donc la Formule 1 après trois saisons difficiles mais aura quand même marqué des points cette année. C'était au Grand Prix du Japon où il avait terminé 9e.

 

Nyck de Vries (21e, 2 points) : meilleur pilote Williams de la saison 

En seulement un week-end, Nyck De Vries aura marqué les esprits. Le Néerlandais a inscrit autant de points que Nicholas Latifi en seulement une course ! Appelé à Monza pour remplacer Alex Albon, opéré de l'appendicite, le futur pilote Alpha Tauri a sûrement gagné sa place pour l'an prochain grâce à sa performance. Qualifié en Q2, alors que le Canadien restait une nouvelle fois bloqué en Q1, Nyck De Vries partait même du top-10 après de nombreuses pénalités reçues par les leaders. Solide et appliqué, le compatriote de Max Verstappen a résisté tout le Grand Prix pour décrocher les 2 points de la 9e place, ses premiers en F1. Incapable de sortir de la voiture sans l'aide de ses mécaniciens, Nyck De Vries sera allé au bout de lui-même. Il a bien fait car cette performance lui a ouvert les portes de la catégorie reine à temps complet à partir de la saison prochaine.

 

Saison 2023 : Logan Sargeant amène les Américains en F1 

Nicholas Latifi pas conservé par Williams, la direction de l'écurie à chercher son remplaçant. Si plusieurs noms ont été évoqué, notamment celui de Nyck De Vries, Jost Capito et son équipe ont décidé de s'attacher les services de Logan Sargeant. Membre de la Williams Academy, le pilote de 21 ans a bataillé jusqu'à la dernière manche de F2 pour décrocher sa super licence. Avec sa 4e place finale au championnat, l'Américain est promu en catégorie reine l'an prochain. Une bonne nouvelle pour la F1 qui rêve d'attirer de plus en plus de fans Outre-Atlantique. Avec l'arrivée d'un de leur pilote, nul doute que les américains seront de plus en plus nombreux à suivre les performances de Logan Sargeant.


Dernières publications

En haut