Auto/Moto

Formule 1 bilan 2022 : Alpha Tauri en grande difficulté

Alpha Tauri est peut-être l’équipe qui a le plus raté sa saison. En 2022, les Italiens n’ont pas réussi à se sublimer comme ils l’ont fait les deux saisons précédentes. A la recherche de la performance, pratiquement chaque week-end, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda n’ont pas trouvé les clés pour y arriver. Un problème que l’écurie de Faenza devra corriger l’an prochain. 

 

Alpha Tauri (9e, 35 points) : les années se suivent et ne se ressemblent pas 

Tout proche de la 5e place d’Alpine en 2021, Alpha Tauri a reculé dans le fond du classement cette saison. Il faut dire qu’avec 35 points inscrits, les Italiens ne pouvaient pas espérer mieux que cette 9e place. L’an passé, ils n’avaient connu que trois courses blanches (142 points marqués) contre 12 cette saison. Le seul très bon week-end ce sera déroulé en Azerbaïdjan avec le top-5 de Pierre Gasly. Jamais les deux monoplaces n’auront été dans les points en même temps, c’est dire la difficulté des pilotes Alpha Tauri à être performant.  

 

Pierre Gasly (14e, 23 points) : en galère 

Il aura beaucoup tenté, travaillé de longues heures mais n’aura finalement rien trouvé pour être performant. Avant chaque course, Pierre Gasly espérait rebondir mais souvent les essais du vendredi anéantissaient ses espoirs. Malgré son infatigable envie de bien faire, le Normand s’est heurté aux limites de sa voiture. En manque de rythme que ce soit sur un tour ou en course, le Français n’a signé que six entrées dans le top-10, avec comme meilleur résultat une 5e place inespérée à Bakou. Ses 23 petits points inscrits représentent la pire année de sa carrière en F1 au niveau comptable. En piste, ça l’a sûrement été aussi. Le Tricolore vivra l’an prochain une nouvelle aventure du côté de chez Alpine, avec l’envie de retrouver de la performance et le haut du tableau.

 

Yuki Tsunoda (17e, 12 points) : pas mieux que l'an passé 

A l’instar de Mick Schumacher, on en attendait plus de Yuki Tsunoda pour sa deuxième saison en Formule 1. Mais, à l’inverse de l’Allemand, la voiture du Japonais n’a pas progressé. Le Nippon n’a pas réussi à se servir de son expérience de la première saison pour mieux faire marcher sa monoplace. Comme Pierre Gasly, le 3e du championnat de F2 2020 a moins été en vue que l’an passé. Sa 8e place inaugurale faisait espérer une toute autre saison mais ses trois entrées dans les points lors des six premières courses n’ont pas duré. Après cette série, le Japonais n’a fini qu’une fois dans le top-10 à Austin. Si la version 2023 de l’Alpha Tauri est meilleure, Yuki Tsunoda sera attendu au tournant pour faire oublier cet exercice 2022 difficile. 

 

Saison 2023 : l'heure est venue pour De Vries 

En seulement un week-end, il est passé de candidat potentiel à pilote le plus demandé sur le marché des transferts. Entré dans les points avec la modeste Williams, le remplaçant Nyck de Vries a montré ce dont il était capable au volant d’une Formule 1. Alpine, Haas et Williams se sont penchés sur le dossier mais c’est finalement Alpha Tauri qui accueillera le Néerlandais l’an prochain. L’intervention de son compatriote Max Verstappen auprès du grand patron Helmut Marko a sûrement joué en la faveur du champion du monde 2021 de Formule E. Quatre ans après son titre en F2, Nyck De Vries a donc enfin sa chance en Formule 1. Le pilote de réserve de Mercedes va découvrir la catégorie reine en espérant bien faire. Pour cela, l’écurie de Faenza devra mettre à sa disposition une monoplace plus performante que celle de cette saison. Une progression aussi espérée par Yuki Tsunoda. S’il veut continuer son aventure en F1, la troisième saison du Japonais sera capitale pour la suite de sa carrière. Gare à ne pas la louper.


Dernières publications

En haut