Auto/Moto

Formule 1 – Course sprint : mode d’emploi

Pour la troisième et dernière fois de l’année, le paddock de la Formule 1 va connaître un week-end sprint. Ce nouveau format, introduit en 2021, a pour objectif de rendre les courses plus spectaculaires. Avec moins de séances d’essais et plus de batailles en piste, l’attractivité de la catégorie reine doit accroître, c’est en tout cas le souhait du promoteur Liberty Media. 

 

Après Imola et l’Autriche, la Formule 1 va entamer son dernier week-end sprint de 2022 au Brésil. Sur le circuit de São Paulo, les pilotes devront se préparer une nouvelle fois à ce format fait pour « augmenter l’action sur la piste et engager les fans de manière incroyable, » d’après les arguments avancés par Liberty Media au moment de présenter ce concept. 

Le premier élément marquant est l’avancement de la séance de qualification. Fini les deux séances d’essais libres du vendredi. Il n’y en a désormais plus qu’une seule de 60 minutes avant de disputer les qualifications dès le vendredi après-midi. Le format des qualifs’ ne changent pas avec toujours la Q1, puis la Q2 et la Q3. Le classement déterminera la grille de départ de la course sprint du lendemain. Contrairement à l’année dernière, c’est le poleman du vendredi qui inscrira une pole position de plus à son palmarès. 

 

Une course sprint pour gagner plus de points 

Le samedi, les pilotes reprendront la piste pour une seconde séance d’essais libres d’une heure avant de débuter la course sprint. Elle est longue de 100 kilomètres et dure environ 30 minutes. En 2021, seulement les trois premiers pouvaient inscrire des points au championnat (3 pour le premier, 2 pour le deuxième et 1 pour le troisième). Pour donner plus d’enjeu à cette course, les organisateurs ont décidé d’attribuer plus d’unités. Les huit premiers sont récompensés en 2022 avec 8 points pour le premier, 7 pour le deuxième etc jusqu’à un point pour le huitième. Le classement final de cette course permettra de connaître la grille de départ du Grand Prix, le dimanche, dont le format reste inchangé.

 

São Paulo plus beau week-end sprint de l’histoire

Il y en a eu cinq et le plus beau week-end sprint depuis la création du format s’est déroulé au Brésil. Après deux courses moyennes en 2021, celle de São Paulo a vu une remontée extraordinaire de la part de Lewis Hamilton. Pénalisé sur la grille pour avoir changer de moteur, celui qui était en lice pour le titre de champion du monde avec Max Verstappen, a fait le show sur l’asphalte brésilien. Dernier au départ de la course sprint, le septuple champion du monde a éclaboussé de son talent le monde des sports mécaniques pendant 30 minutes. Remonté jusqu’à la 5e place, King Lewis devait subir une nouvelle pénalité de cinq positions pour le Grand Prix. Le dimanche, le pilote Mercedes partait du 10e rang sur la grille. Revenu sur le podium provisoire en à peine dix tours, le Britannique allait se battre avec Max Verstappen. Impérial face au Néerlandais, Lewis Hamilton remportait cette course après avoir subi 25 places de pénalité. Grâce au format sprint, la Formule 1 a pu connaître un dénouement spectaculaire. Et même si le championnat 2022 est déjà joué, le GP du Brésil pourrait une nouvelle fois offrir un très beau spectacle, d’autant plus que la pluie est attendue au-dessus du circuit d’Interlagos.


Dernières publications

En haut