F1

Lewis Hamilton remporte un GP de Grande-Bretagne complètement fou !

Crédit photo : @F1

Après un peu plus de deux heures de course, Lewis Hamilton s'est imposé sur ses terres, en Grande-Bretagne. Il brise la série de 5 victoires de suite de Red Bull, et revient au contact de Max Verstappen. Le Néerlandais, envoyé au tapis par son grand rival, s'en sort sans blessure grave. Il est cependant hospitalisé pour réaliser des examens complémentaires. Leclerc a lui bien cru l'emporter, mais c'était sans compter sur un Hamilton galvanisé par ses supporters. Il termine 2e et redonne des couleurs à Ferrari.

Hamilton – Verstappen, une rivalité au sommet

À l'image de la dernière grande rivalité en Formule 1 entre Hamilton et Rosberg, celle entre le pilote Mercedes et Verstappen vient une fois de plus de prendre un tournant. Peut-être surexcités par la course sprint d'hier, les deux champions n'ont une fois de plus rien cédé. Mais cette fois, ils y sont allés trop fort. Avec leur égo gonflé au maximum, ils ont tenté de franchir le virage de Copse à deux de front. Pari perdu, Lewis percutant la roue arrière droite de son adversaire.

Le choc, ultra-spectaculaire, a un temps laissé planer le doute sur l'état de santé de Max Verstappen. Finalement, il est apparu debout à l'écran, faisant même signe que cela allait. Si la responsabilité était dure à endosser de part ou d'autre, le seul encore en mesure de courir a été sanctionné. Mais même avec 10 secondes de pénalité, Hamilton a réussi à s'imposer. Il n'a pas été inquiété par Norris ou Bottas, qui s'est tout bonnement garé – le team order à la radio faisant effet. Et sa remontée fantastique sur Leclerc a animé une fin de course plutôt calme.

Hamilton au pouvoir

Les 140 000 spectateurs massés dans les tribunes en ont en tout cas eu pour leur argent, et l'ont bien rendu. De partout les clameurs montaient, un peu plus fortes à chaque seconde grappillée par leur favori. Pour finalement exploser lorsque le Britannique passa la Ferrari à … Copse. Hamilton prouve une fois de plus, si c'était toutefois encore nécessaire, qu'il est bien le maître des lieux, signant là sa 8e victoire à domicile. Son rapproché avec Verstappen au classement général devrait encore plus animer la seconde partie de saison, alors que l'inverse était bien parti pour se produire.

Alpine encore au top, Aston Martin grimace

Du côté de l'écurie française, les week-ends se suivent et se ressemblent, tout en positivité. Une fois de plus, Alonso a ramené de gros points, finissant 7e d'une course qu'il aura bien maîtrisée. Ocon, 9e, remonte doucement mais sûrement la pente après un début de saison pourtant très convaincant. Derrière, le top 3, Norris a encore une fois fini meilleur des “autres”, et encore une fois au pied du podium. Il devance Ricciardo, lui aussi auteur d'un très bon week-end. Stroll, intercalé entre les deux Alpine, fait honneur à l'écurie locale, alors que son coéquipier Vettel est retombé dans ses travers, et a même abandonné en fin de course.

Tsunoda complète lui le top 10, que Gasly a longtemps occupé (9e) avant qu'une crevaison l'empêche d'espérer y rester. Week-end également cauchemardesque pour le dernier pilote motorisé Honda. Pérez, qui a abandonné hier et qui partait des stands aujourd'hui n'a jamais eu le rythme escompté pour revenir dans les points. 0 pointé pour Red Bull, qui voit Mercedes se rapprocher dangereusement au classement constructeurs.

Le GP de Grande-Bretagne 2021 fera date, et devrait marquer un nouveau tournant dans la relation déjà électrique qu'entretiennent les deux plus féroces rivaux du paddock. Verstappen et Red Bull sentent bien qu'il y a la place cette année pour l'emporter, et ne voudraient surtout pas laisser passer leur chance. Mais jamais Hamilton et Mercedes n'abdiqueront, encore moins sur les terres de l'immense champion qu'il est. 

Dernières publications
To Top