F3

Formule 3 : victoire de Matteo Nannini en course sprint 2

Le fils d’Alessandro Nannini, Matteo, a remporté, en cette fin d’après-midi, la deuxième course sprint du Grand Prix de Hongrie. Après un “fils de”, c’est un “petit-fils de” qui complète le podium, à savoir Enzo Fittipaldi, juste devant Roman Staněk, troisième.

 

Un départ houleux

Il ne fallut pas attendre longtemps pour voir des batailles pour ce deuxième round du Grand Prix de Hongrie. Dès le départ, les pilotes s’attaquent de part et d’autre de la piste, de la première à la dernière place, mais Fittipaldi reste tout de même en tête. Hauger gagne une position, tout comme Nannini, tandis que Caldwell est contraint de rentrer au stand après un contact au niveau de l’aileron avant. Quant aux Français, leur départ est contrasté. Novalak prend un envol correct et reste dans les points, alors que le week-end cauchemardesque de Victor Martins continue. Le champion 2020 de Formule Renault Eurocup cale à l’extinction des feux et repart dans les dernières positions.

À l’image, le contact entre Caldwell et Rasmussen. ©Formula 3

Un milieu de course ennuyant

Bis repetita. Cette deuxième course sprint suit exactement le même scénario que la première. Excepté le dépassement de Matteo Nannini sur Enzo Fittipaldi pour la première place, il faut attendre le seizième tour pour que la course s’emballe à nouveau.

Une fin de folie : Doohan perd gros, Hauger forge son championnat

Arrivé à ce fameux seizième tour, Nannini mène toujours la danse, devant un Fittipaldi résistant au retour des cadors. Mais, c’est au virage 1 où la course prend une tout autre tournure. David Schumacher décroise Jack Doohan de l’extérieur à l’intérieur pour s’emparer de la cinquième position. Ce n’est alors que le début du calvaire pour l’Australien. En quatre tours, il chute de la cinquième à la treizième position, à cause d’une mauvaise gestion de ses gommes. Et chaque pilote profite de la mésaventure du pilote Trident. Dans la foulée, il se fait dépasser par Hauger, puis par Colombo, Novalak, Sargeant, Iwasa, Leclerc et Collet.

Ainsi, les écarts s’étant resserrés, cela profite au leader du championnat, Dennis Hauger. Le Norvégien subtilise ensuite la cinquième place à David Schumacher, ce qui lui permet d’accroître son avance au classement, ses principaux rivaux n’étant pas dans la zone des points. 

À l’arrivée sur la ligne, Matteo Nannini décroche, ainsi, sa première victoire dans la catégorie, et ce après un départ agressif et avoir été averti à plusieurs reprises pour dépassement des limites de pistes. Longtemps sous pression, Enzo Fittipaldi et Roman Staněk montent respectivement sur la deuxième et troisième marches du podium. À noter également, la très belle performance de Frederik Vesti qui parachève sa remontée de la 28e place à la seizième position.

Le top 10. ©Formula 3

 

Après ces deux courses sprint du samedi, il ne reste plus que la course principale qui se tiendra dimanche matin à 10 h 45.

Crédit photo : Formula 3
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire