Social Media

Francis Ngannou vs Cyril Gane et le débat sur la reconnaissance des migrants

Le combat au sommet de la catégorie reine de l’UFC est chargé d’histoire. Francis Ngannou affronte Cyril Gane, combattant du MMA Factory, salle française où les deux hommes se sont brièvement côtoyés. La salle a également accueilli Francis Ngannou alors qu’il n’avait nulle part où aller. Aujourd’hui les tensions entre lui et Fernand Lopez, principal entraîneur de la salle l’ont éloigné de tous ceux qu’il y côtoyait, mais d’une certaine manière, également éloigné de la France.

 

Polémique née sur internet

Ces dernières semaines, les publications de Francis Ngannou sur les réseaux sociaux suscitent des réactions différentes, notamment en France. Le 28 mars encore, après avoir remporté la ceinture de champion des poids lourds de l’UFC, le combattant avait suscité de nombreux commentaires élogieux dans l’hexagone. Mais ce n’était déjà plus comme avant. Après son premier combat perdu pour le titre, Francis Ngannou a quitté le MMA Factory et son équipe française. Depuis, on le soutient beaucoup moins en France où il était presque considéré comme un national. Le divorce est encore plus visible depuis que la défense du titre de champion des poids lourds de l’UFC  implique un combattant français : Cyril Gane.

Français ou pas ?

La situation avait fait rire sur les réseaux sociaux. Après avoir perdu son premier affrontement pour le titre, Francis Ngannou était redevenu « camerounais » pour plusieurs médias français. Les jours de victoire, il était un combattant français. Au Cameroun, où est né le combattant, ça ne faisait pas forcément rire. Le pays n'autorise pas la double nationalité . Pour éviter une petite polémique, l’intéressé clarifie la situation. « Je combats pour le Cameroun. Je me suis vu quelque fois, peut-être à cause des sponsors , retrouvé en train de porter le drapeau français. Mais je suis camerounais jusqu’à preuve du contraire ». Quelques mois après avoir quitté son équipe française, la déclaration n’est pas très bien accueillie. On reproche au camerounais de manquer de reconnaissance envers la salle qui l’a accueilli et à la France. En filigrane des reproches, on voit poindre un débat sur la reconnaissance des migrants présent sur le territoire.

De mauvaise foi ou juste grimé ?

Le 07 novembre dernier, Francis Ngannou passe devant son ancien entraîneur et son futur adversaire en les ignorant, alors qu’ils se sont côtoyés pendant de nombreuses semaines au MMA Factory. A nouveau, personne ne comprend. Les internautes accusent Francis Ngannou d’ingratitude envers son ancienne équipe française. Il  explique alors dans les médias qu’il n’a aucune animosité envers Cyril Gane.  « S’il n’y avait eu que lui, je lui aurais dit bonjour. Je n’ai aucun problème avec Cyril. Mais je connais le gars qui était à côté de lui et cela aurait été gênant. Si je leur avais dit bonjour sans dire bonjour à Fernand, cela aurait pu leur poser un problème à eux aussi. […] Nous ne sommes pas amis, il m’attaque tout le temps, je ne voulais pas lui offrir cela », explique le champion poids lourd de l’UFC. Effectivement, la tension entre son ancien coach et lui a fait les choux gras des médias spécialisés pendant plusieurs semaines. Chose que plusieurs médias et internautes n’ont visiblement pas pu prendre en compte. Le comportement de Francis Ngannou est à nouveau l’origine, sur les réseaux sociaux, de débats qui prennent des allures politiques et on parle à nouveau de migration. Par opposition, Cyril Gane, surnommé « bon gamin », est également décrit comme un bon citoyen français. A quelques semaines des élections présidentielles, prévues pour le 10 avril 2022, les réseaux sociaux s'emparent de ce débat de plus en plus souvent sous un angle politique.

Ngannou pas forcément visé par

Du côté de l’écosystème du MMA français, on ne ciblait pas vraiment Francis Ngannou.  Il faut rappeler qu’au début de l’année 2020, le gouvernement français a décidé de légaliser la pratique professionnelle du MMA. La France était le seul pays au monde, avec la Thaïlande, à l'interdire. Pour les professionnels de MMA français, donner la meilleure image possible est une priorité. Et, que cela soit légitime ou non, Francis Ngannou est lié au MMA français. Finalement, les critiques issues des professionnels ne s’exprimaient donc que par le prisme de leurs inquiétudes pour une pratique professionnelle du MMA encore très jeune en France.

 

Evidemment, l’histoire entre Fernand Lopez et Francis Ngannou fait couler beaucoup d’encre en France. Et comme tous les sujets à gros potentiel d’audience publique,  les politiques l'évoqueront éventuellement. Il n’y a pas de  chasse aux sorcières.

Dernières publications

En haut