Basketball

Frenchies in NCAA : ils seront 21 en Division 1 et on vous les présente

Dès ce Mardi 5 Novembre 2019 s’ouvre la nouvelle saison de basketball universitaire. Au programme comme chaque année du spectacle, du suspens, des futurs joueurs NBA mais aussi des français ! Cette année, ils seront 21 à jouer pour des équipes de première division en NCAA. Présentation de ces joueurs qui auront des rôles bien diverses dans leur équipe.

Joël Ayayi (Sophomore, Gonzaga) :

Pour sa 2e année avec Gonzaga, Joële Ayayi espèrera avoir plus de temps de jeu. En progrès constant au shoot depuis son arrivée en NCAA, il sort d’un bel été où il a remporté le bronze avec la France aux championnats du monde U19. Gros scoreur avec 20.9 pts de moyenne sur le tournoi (3e meilleure moyenne), il a même été élu dans le 5 All Stars du tournoi. Il doit encore se renforcer physiquement, mais pourrais enfin montrer de quoi il est capable cette saison.

Josaphat Bilau (Freshman, Wichita State) :

Un talent brut qui ne demande qu’à se développer. Passé par le Centre Fédéral puis la SPIRE Academy aux USA, il a fini par recevoir de nombreuses offres en fin de cursus. Décrit par sa propre fac comme ayant la taille d’un pivot mais les skills d’un ailier, il peut presque tout faire sur un terrain. Dans une équipe de Wichita State en reconstruction cette saison, il pourrait déjà être titulaire au poste 4.

Marko Coudreau (Sophomore, North Dakota) :

Ailier-fort ayant traversé l’Atlantique l’an passé, Marko Coudreau a peu joué pour sa première saison avec North Dakota. Avec seulement 6,6 petites minutes par match, il n’a pas pu pleinement s’exprimé sur le terrain. Cet été il a pris un peu de masse, et le natif de Marseille espérera être plus impliqué dans la rotation du nouveau coach de l’équipe, Paul Sather.

Ludgy Debaut (Junior, East Carolina) :

Après deux saisons en Junior College à Nothewest Florida State, Ludgy Debaut débarque cette année à East Carolina. La saison dernière, il jouait en moyenne 18.8 min et tournait à 4.5 pts, 5,5 rbd et 1.25 blk en 20 matchs. Précieux pour son équipe, c’est pivot avec un shooteur propre (53.7 % au shoot en 2 saisons). La principale difficulté pour lui sera de bien faire la transition entre Junior College et NCAA, la différence de niveau étant réelle.

Paul Djoko (Sophomore, Northern Kentucky) :

Après une saison redshirt, Paul Djoko vient de vivre sa première saison universitaire. Role player à Northern Kentucky (15.6 min par match), il a vécu sa première March Madness. Également joueur de basket 3×3 avec les équipes jeunes de l’équipe de France, il devrait une nouvelle fois être un membre de la rotation du nouveau coach Darrin Horn.

Nicolas Elame (Freshman, Texas Arlington) :

D’origine camerounaise, Nicolas Elame a effectué ses débuts à Douala avant de rejoindre Orléans puis le lycée Bella Vista aux USA. Prospect assez demandé, le meneur a décidé de rejoindre Texas Arlington, un programme des mid-majors dans lequel il devrait avoir pas mal de temps de jeu dès son année freshman.

Nicholas Evtimov (Freshamn, Western Carolina) :

Du voyage en Crète pour la Coupe du Monde U19 avec Joël Ayayi, le fils de Vasco Evtimov a décidé de faire le grand saut vers la NCAA en rejoignant Western Carolina. Bon pivot capable de créer des espaces dos au panier, il est aussi capable de shooter et a un Q.I basket très élevé pour son âge. Un avantage non-négligeable lorsque son coach devra décider de le faire jouer.

Cyriaque Foucart (Sophomore, Stetson) :

Passé par un Junior College dans le Nouveau Mexique l’an passé, Cyriaque Foucart découvrira cette année la NCAA à Stetson, équipe d’Atlantic Sun. Issu d’une famille où sa mère et sa marraine étaient joueuses professionnelle, il tournait l’an passé à 3.9 pts et 2.7 rbd par match. Là aussi, cet ailier de 2m06 va devoir réussir à faire la transition vers le niveau NCAA.

Eddy Kayouloud (Sophomore, Central Arkansas) :

Auteur d’une saison solide avec Central Arkansas, le meneur originaire de Paris jouait environ 25 min par match et avait des moyennes de 9.1 pts et 5 rbd, avec un respectable 36% derrière l’arc. Titulaire l’an passé, il essaiera de livrer une saison encore plus aboutie en 2020 en tant que sophomore.

Joshua Mballa (Sophomore, Buffalo) :

Dans une équipe de Texas Tech qui a très bien tourné l’an passé (parcours jusqu’au National Championship Game perdu face à Virginia), Joshua Mballa n’a eu droit qu’à 3.4 min par match. Trop peu pour exploser aux yeux du grand public. Il a alors décidé d’être transféré à Buffalo, dans une autre équipe qui a très bien tourné ((bilan global de 32W-4L et championne dans la MAC) et éliminé lors de la March Madness par… Texas Tech ! Très athlétique mais encore assez brut techniquement, l’intérieur aura sûrement plus d’opportunités de se montrer cette saison.

Yannis Mendy (Senior, Robert Morris) :

Après deux ans en Junior College, Yannis Mendy a vécu une assez bonne saison pour ses débuts en NCAA. Titulaire à Robert Morris, l’ailier a cumulé un peu moins de 5.7 pts et 4 rbd de moyenne. Cette année sera sa dernière en universitaire, et il fera office de joueur d’expérience dans l’équipe.

Kane Milling (Freshman, Nevada) :

Ancien joueur du CSP Limoges, Kane Milling a choisi Nevada pour faire le grand saut vers la NCAA. Meneur gaucher avec une bonne adresse à 3pts, il peut jouer sur les deux positions à l’arrière. Une polyvalence qui devrait lui permettre d’obtenir des minutes dès cette saison.

Clarence Nadolny (Freshman, Texas Tech) :

Malgré le départ de Joshua Mballa, Texas Tech comptera tout de même un français dans ses rangs avec le meneur international U19. Il rejoint une équipe qui s’est hissé jusqu’au Final Four l’an dernier, et qui compte deux français dans son staff. Un environnement qui a sûrement fait la différence pour le natif de Montreuil au moment de faire son choix. Son temps de jeu ne sera peut-être pas énorme au vu du niveau de la fac, mais il pourra progresser dans les meilleures conditions.

Alex Okongo (Junior, Missouri) :

Après deux saisons en Junior College du côté de Northewest College, Alex Okongo rejoint la NCAA à Missouri. Malgré des stats assez moyennes, les Tigers l’ont fait venir poyur combler un manque au poste de pivot. Grâce à sa taille (2m13) et sa bonne mobilité, il pourrait grappiller des minutes dans la rotation de Cuonzo Martin.

Ray Ona Embo (Junior, Tulane) :

Après deux saisons prometteuses en grande partie comme titulaire qui l’avait mené à inscrire son nom pour la draft 2018 (avant de le retirer), Renathan Ona Embo n’a pas joué la saison dernière et a donc été considéré comme redshirt. On devrait le revoir cette année, dans une équipe équipe de Tulane qui n’a pas gagné le moindre match de Conférence en son absence. Il y apportera de nouveau sa dureté et sa polyvalence.

Yvan Ouedraogo (Freshman, Nebraska) :

Grand espoir de la génération 2002, le pivot a déjà décidé de quitter le Centre Fédéral pour rejoindre la NCAA. Recruté par l’ancien coach NBA Fred Hoiberg à Nebraska, il pourra profiter du départ du titulaire sur le poste Iaiah Roby, parti vers la NBA, pour récupérer du temps de jeu dès cette année. Déjà impressionnant physiquement (listé à 2m06 et 118 kg à seulement 17 ans !), il pourra profiter du talent de son coach pour progresser rapidement, lui qui est un très grand bosseur.

Yves Pons (Junior, Tennessee) :

Un des noms les plus connus de cette liste. Parmi les grands espoirs français de la génération 1999 avec Olivier Sarr (voir plus bas) ou encore Jaylen Hoard (aujourd’hui aux Blazers), Yves Pons ne s’est pas encore imposé à Tennessee. Toutefois, son temps de jeu a augmenté depuis son arrivée et avec le départ d’Admiral Schofield vers la NBA, il pourrait à nouveau récupérer des minutes. Et pourquoi pas enfin exploser aux yeux des scouts et montrer pourquoi il était si apprécié dans les catégories jeunes en France.

Olivier Sarr (Junior, Wake Forest) :

Lui aussi est un nom très connu par les observateurs. Titulaire dans la majeure partie des matchs de Wake Forest au poste de pivot, il a vu ses moyennes aux points, rebond et shoot bien s’améliorer. Listé comme le seul véritable pivot de l’effectif par ESPN, il devrait encore avoir droit à un temps de jeu conséquent cette saison. Histoire de se montrer encore plus solide avant de se déclarer pour la draft 2020 ?

Killian Tillie (Senior, Gonzaga) :

Titulaire avec Gonzaga il y a deux ans, Killian Tilllie a manqué beaucoup de matchs l’an passé à cause de blessures. Revenu pour sa saison senior alors qu’il s’était déclaré pour la draft, il essaiera de faire remonter sa côté, passée de potentiel 1er tour en 2018 à potentiel non-drafté en 2019 à cause de ses problèmes de santé. Désormais rompu aux joutes NCAA, il sera très précieux pour son équipe grâce à son expérience et sa connaissance du système.

Andre Toure (Sophomore, Howard) :

Ailier né à Paris mais évoluant pour la Russie en jeunes, Andre Toure sort d’une saison assez aboutie pour un freshman à Howard. Nommé 2x rookie de la semaine dans la conférence MEAC, il a débuté 11 des 28 matchs qu’il a disputé. Pour sa 2e saison, il devrait voir son temps de jeu (déjà de 18.4 min en moyenne) et ses responsabilités augmenter.

Alexis Yetna (Sophomore, South Florida) :

Joueur assez méconnu en France, cet intérieur franco-camerounais sort d’une saison pleine comme titulaire avec South Florida. Plusieurs fois freshman de la semaine dans la Conférence, il tournait presque en double-double de moyenne avec 12.3 pts et 9.6 rbd à 54% au shoot. Il a même fini 2e meilleur freshman en termes de moyenne au rebond, et même leader dans la Conférence American pour cette même statistique ainsi qu’en moyenne de rebond offensif et au nombre de double-doubles. Une très belle saison qui lui a permis de se faire remarquer et qu’il devra confirmer.

La saison NCAA commence dès 18h avec un match entre Central Arkansas et Baylor. L’occasion déjà de voir un français sur le pont en la personne d’Eddy Kayouloud.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur quis pulvinar velit, elit. venenatis, vulputate, fringilla massa at odio