À la découverte de nouveaux talents du sport hippique (numéro 2)

0
Ligue 1

Repérer les prochains talents est source de voyages. Découvrir l’avenir de certains chevaux passe par la province. On peut également sur des hippodromes plus renommés en prendre plein la vue, mais cela est moins jouissif. Mais qu’importe le flacon du moment que l’on ait l’ivresse.

Gaya du Bouffey: fille de…

Si dans la mythologie Grecque Gaya a engendré les Cyclopes, même ceux-ci avec un seul œil auraient vu les moyens évidents de Gaya du Bouffey, ce dimanche sur la piste dure de l’hippodrome d’Enghien-les-bains.

À quelques heures où son père Bold Eagle terminait sa carrière en Belgique sur l’hippodrome de Mons (on aurait pu lui éviter ce dernier affront), mais comme on m’a dit, chacun voit midi à sa porte, sa fille, Gaya du Bouffey me faisait de l’œil.

Gaya du Bouffey
Gaya du Bouffey en piste

Une bien jolie pouliche baie entraînée par l’éternel jeune homme, Michel Lenoir a retenu toute mon attention. Fille de Bold Eagle et de l’excellente, en compétition mais aussi au haras, Polka du Bouffey par Fortuna Fant, ne semble pas facile, mais la classe est là.

Partie lentement, puis fautive à un tour de l’arrivée, la pouliche de l’écurie Thirionet a fourni un joli retour en pleine piste, finissant avec du gaz. Nul doute que sans cette faute, elle aurait pu prétendre à la victoire. Le lot était des plus corrects. Les deux premières, Gomorra Quick et Guccia étant au-dessus de la mêlée ce dimanche.

Encore jamais déférée (mais n’est-ce possible de le faire ?) cette Gaya du Bouffey doit pouvoir gravir quelques échelons, une fois plus mature.

À suivre…

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here