Golf

Golf – Masters d’Augusta : Du mouvement pour le Moving Day

Longue, très longue journée une nouvelle fois hier, avec d’abord la fin du deuxième tour, qui a laissé place au très attendu Moving Day. Un Day 3 plein de surprises, et qui a fait émerger désormais un grandissime favori, le numéro 1 mondial Dustin Johnson leader avec quatre coups d’avance à -16 à l’entame d’un dimanche toujours aussi excitant du côté d’Augusta.

Un gros, un très gros cut

C’est la règle en golf, et plus particulièrement à Augusta, les 50 premiers, en incluant les joueurs à égalité, se qualifient pour le week-end. Cette année, ce sont 60 joueurs qui ont passé le cut, laissant néanmoins sur le bas-côté quelques joueurs intéressants, ayant terminé les deux premiers jours à un coup au-dessus du par comme Woodland ou le coréen An.

Parmi ceux étant passés à côté de ce Masters, on peut citer Brendan Todd, Lanto Griffin ou encore l’habitué de l’European Tour Tyrrell Hatton. Plus surprenant, mais en difficulté depuis le début du tournoi, Michael Wolff, Jason Day et Justin Kokrak sont passés à l’attrape et ne garderont pas un bon souvenir de cette édition à Augusta.

Un Day 3 rendu compliqué par des drapeaux difficilement accessibles

Avec des drapeaux déplacés ce samedi, les approche-putts ont été bien plus complexes qu’à l’accoutumée. Et cela s’en est ressenti sur les scores du jour avec des cartes bien moins reluisantes que lors des Days 1 and 2.

A ce jeu-là, ce sont des joueurs expérimentés qui ont su tirer leur épingle du jeu et avant tout le numéro 1 mondial Dustin Johnson, auteur d’une carte de 65 hier, une performance monumentale, surtout lorsqu’on regarde les cartes de ses concurrents.

Juste derrière pour la journée d’hier, on retrouve Rory McIlroy, en pleine remontée après un premier tour conclu avec une carte de 75. Il vient d’enchaîner deux très belles cartes de 66 et 67 et se replace dans le Top 10.

Parmi les grands perdants du jour dans le haut du classement, Justin Thomas, avec une carte moyenne de 71, qui perd le fil sur ses adversaires directs, à l’image d’un Jon Rahm également auteur d’une journée compliquée.

Du côté de Victor Perez, après avoir brillamment passé le cut, la marche a été un peu trop haute hier avec une carte moyenne, très moyenne de 76, qui le fait reculer à une 52è place décevante.

Dustin Johnson a-t-il déjà gagné son premier Masters ?

Après sa deuxième place en 2019, et une saison qu’il a très bien débutée l’américain fait désormais office de favori pour l’emporter sur le mythique golf d’Augusta. Avec quatre coups d’avance sur son dauphin le mexicain Ancer, on pourrait penser le Masters plié, mais il n’en est rien. Le dernier jour à Augusta, et surtout le retour du parcours, les trous 10 à 18, et le fameux Amen Corner, sont assez complexes à gérer, notamment sous pression, et ont déjà réservé de très grande surprises. Alors oui Dustin semble très bien manoeuvrer sur le début du parcours, oui il part favori, mais rien n’est fait avec une pluie de joueurs à -12 également, avec le sud-coréen Im ou encore Cameron Smith.

Au-delà, on peut difficilement imaginer un joueur revenir, même un Jon Rahm qui accuse 7 coups de retard sur DJ.

 

Crédit photo à la Une : AP Photo / Matt Slocum



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Praesent commodo quis, odio Donec consequat. tristique neque. Donec ut