Ça roule…

GP d’Autriche : Verstappen impérial au Red Bull Ring

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le GP d’Autriche, après avoir dominé une nouvelle fois la course. Valtteri Bottas (Mercedes) et Lando Norris (McLaren) complètent le podium.

Max Verstappen est impérial sur le Red Bull Ring. Le Batave remporte sa quatrième victoire sur le tracé autrichien, la deuxième de suite cette saison, avec ce double header. Et en menant la course de bout en bout, il inscrit aussi son premier Grand Chelem (pole position, victoire, meilleur tour et course menée de bout en bout). Derrière lui, Bottas a profité des ennuis de son équipier pour prendre la deuxième place. Lando Norris, auteur d’une nouvelle course brillante, qui lui vaut le titre de “pilote du jour”, monte une nouvelle fois sur le podium. Lewis Hamilton, qui a souffert d’un fond plat endommagé, doit se contenter de la quatrième place.

Norris se frictionne avec les gros bras

À l’extinction des feux, Verstappen s’élance parfaitement devant Norris, Pérez et les deux Mercedes. Derrière, un accrochage entre Ocon et Giovinazzi force le Français à se retirer de la course. La voiture de sécurité est déployée pour évacuer l’Alpine endommagée. À la relance, Verstappen garde son leadership. Derrière lui, Pérez tente de se défaire de Norris mais le pilote McLaren, au bout d’une lutte sur trois virages, force le Mexicain hors de la piste au virage 5. Pérez se retrouve à la 11e place, et Norris aura une pénalité de 5 s.

Ces incidents permettent à Verstappen de s’échapper et personne ne reverra le Batave. Car Norris défend âprement son bien face à Hamilton. À tel point que le pilote Mercedes est obligé de rester derrière le pilote McLaren pendant près de 20 tours. À ce moment-là, Verstappen était déjà loin. Pour la victoire la messe était dite, et Hamilton se devait d’assurer.

Pendant ce temps, la lutte dans le milieu de peloton fait toujours rage. Pérez lutte pour remonter dans le classement avec la Ferrari de Leclerc. Le Mexicain prend l’avantage au 14e tour et met immédiatement la pression sur Ricciardo.

Hamilton et Pérez rencontrent des difficultés

Après les changements de pneus, Mercedes constate que la voiture de Hamilton a son fond plat endommagé sur les vibreurs. Le rythme de l’Anglais chute drastiquement. Cela le met sous la pression de Bottas et de Norris, qui le dépassent aux 55e et 56e tours.

Pendant ce temps, la lutte pour les points fait rage. Gasly, sur une stratégie décalée, provoque un regroupement derrière lui. Ricciardo, Pérez et Leclerc essayent de le dépasser, sans succès, et il faudra attendre l’arrêt du Français pour les voir reprendre un train d’enfer. Leclerc a essayé par deux fois de dépasser Pérez, mais le Mexicain a défendu au-delà des limites. Il sera sanctionné de deux fois 5 s de pénalité pour ces mouvements.

Russell manque son premier point pour Williams

Si la course devant semble entendue depuis quelques tours, il reste quelques batailles dans les dernières boucles. Sainz, sur une stratégie décalée, profite de ses gommes plus fraiches pour dépasser Ricciardo dans l’avant-dernier tour. Alonso a récupéré le dernier point attribué en dépassant un Russell malchanceux encore une fois. Il a même failli descendre à la 12e place, mais Vettel et Raïkkönen derrière lui se sont accrochés dans le dernier tour.

Max Versatppen a remporté sa cinquième victoire cette saison. C’est aussi la cinquième victoire consécutive de Red Bull, une première depuis 2013. Le Batave s’envole au classement, avec 32 points d’avance sur Hamilton (182 contre 150 points). La prochaine épreuve aura lieu dans deux semaines à Silverstone. L’occasion de voir la première qualification sprint de l’histoire de la F1.

Crédit image une: @F1

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire