Auto/Moto

Grand Prix de Monaco : Ferrari aux avant-postes

Charles Leclerc et Ferrari ont signé le meilleur temps des essais libres du GP de Monaco. Le Monégasque devance son équiper Carlos Sainz et Lewis Hamilton.

La Scuderia Ferrari s'impose en arbitre de luxe, au cœur du duel entre Mercedes et Red Bull. À tel point que la Rossa semble faire peur aux deux équipes concurrentes pour le titre. Verstappen se sent “assez faible” en comparaison de ce que fait la Ferrari. Il se sent mal à l'aise au volant de sa RB16B, ce qui lui nuit pour aller chercher de la performance sur le tracé monégasque. Même son de cloche pour Lewis Hamilton, qui se dit “surpris des performances des Ferrari, mais que cela est bien“.

FP1 : Pérez devant Sainz, Leclerc en panne

Le Mexicain Sergio Pérez a signé le meilleur temps de la FP1. Avec un chrono en 1:12.487, il devance le pilote Ferrari Carlos Sainz (+0.119s) et son équipier Max Verstappen (+0.161s). Derrière ce trio de tête, on retrouve Gasly (Alpha Tauri, 4e à +0.442s) et les deux Mercedes de Hamilton (5e, 0+508s) et Bottas (6e, +0.644s).  Dans cet première séance les pilotes ont cherché à découvrir ou à redécouvrir le tracé tortueux de la Principauté, mais aussi ses limites.

Le classement de la FP1 – Crédit image : @F1

Et de ce coté, certains pilotes ont tutoyé le rail. Certains l'ont juste caressé, à l'instar de Mazepin, de Sainz ou de Latifi. D'autres ont eu un peu moins de chance, comme Fernando Alonso qui a endommagé son aileron avant au dernier virage. Le héros local, Charles Leclerc, a vu sa séance s'écourter prématurément, pour un problème de boite de vitesse.

FP2 : Leclerc et Ferrari en force

Une fois son problème de boite de vitesse résolu, Charles Leclerc s'est montré le plus rapide de cette journée. Avec un temps en 1:11.684, il devance son équiper Carlos Sainz (+0.112s). Lewis Hamilton, troisième, se retrouve relégué à plus de trois dixièmes (+0.390s), et le tarif est le même pour Verstappen (+0.397s). Durant cette séance, les pilotes ont cherché la performance sur le tour chrono dans un premier temps, avant de s'orienter sur le travail de long relais.

Le classement de la FP2 – Crédit image : @F1

Par rapport à la première séance, peu d'erreurs sont à noter. Nicholas Latifi s'est retrouvé surpris à l'épingle du Fairmont. Le Canadien a dû enclencher la marche arrière pour repartir. Mais le seul drapeau rouge est à mettre à l'actif de Mick Schumacher. À dix minutes du terme de la séance, l'Allemand a perdu le contrôle de sa Haas au virage de Massenet et a heurté le rail, endommageant sa suspension arrière droite. Schumacher a bien tenté de ramener son auto au garage, mais il a dû se résigner à l'abandonner à la chicane du Port.

Au regard des informations que nous a apporté ce jeudi, Ferrari semble en mesure de se battre à nouveau pour la victoire. À domicile, Charles Leclerc aura a cœur de briller, lui qui n'a jamais réellement pu le faire par le passé dans la Principauté. Attention tout de même à Mercedes et Red Bull, les leaders du championnat peuvent avoir caché leur jeu. Nous verrons cela samedi lors des qualifications.

Crédit image une: @F1


Jérémy Reis

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Dernières publications

En haut