Formule 1

Grand Prix du Canada : les juristes à la rescousse d’Esteban Ocon face à Alpine

Alors que la neuvième manche de la saison au Canada se déroule ce week-end, le dossier Esteban Ocon et Alpine est encore chaud. Le pilote français et son écurie ont annoncé la fin de leur collaboration en fin de saison. Le pilote Normand sera bien présent au Canada, mais la tendance était ailleurs. 

Esteban Ocon n'aurait pas dû disputer le Grand Prix du Canada. Le pilote Normand aurait dû être suspendu par l'écurie Alpine selon le journal l'Équipe. L'écurie française avait pris la décision de suspendre son pilote après l'accrochage avec Pierre Gasly à Monaco, dans le virage du Portier.

Toujours selon le quotidien français, Alpine n'a pas pu prononcer la suspension d'Esteban Ocon pour ce Grand Prix à cause de l'aval des juristes du constructeur normand. Depuis l'affaire Oscar Piastri à l'été 2022, Alpine a mis en place une structure de juristes.

De plus, toujours selon l'Équipe, en cas de suspension, Ocon aurait eu l'opportunité de venir au Canada avec “un huissier pour faire constater la privation de droit au travail et exiger de faire valoir ses droits”. Un véritable imbroglio a été évité par la marque française. 

F1 : où ira Ocon ? 

La question désormais pour le pilote de la numéro 31, c'est désormais le point de chute. Après son départ de chez Alpine, le pilote Normand devrait rebondir chez Haas l'an prochain. Autre candidat crédible, Audi. L'écurie arrivant en 2026 a déjà signé Nico Hülkenberg plus tôt dans l'année. Carlos Sainz est également sur les tablettes pour le deuxième baquet.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut