Biathlon

Hochfilzen – Mass Start (F) : Roeiseland s’impose, bilan décevant pour les Bleues

Roeiseland

Dernière course de 2020 sur les terres autrichiennes d’Hochfilzen avec la course des reines. Marte Olsbu Roeiseland s’est imposée, devant sa compatriote Tiril Eckhoff et Dorothea Wierer pour la première mass start de la saison.

Les favorites au rendez-vous

Après les hommes ce midi, c’était au tour des femmes de rentrer sur la piste pour cette toute première mass start. Après un premier tour sans fait marquant, les biathlètes se sont avancées pour le premier tir. Une dizaine d’entre elles ressortent avec le plein, avec notamment la porteuse du dossard jaune Roeiseland, mais aussi Eckhoff, Elvira Oeberg et Justine Braisaz–Bouchet. Hanna Oeberg, partie avec le dossard 2, doit déjà faire l’effort lors de ce deuxième tour avec un tour de pénalité.

Le deuxième tir couché a opéré un nouvel écrémage. Roeiseland part à la faute, et c’est le trio Eckhoff, Wierer et E. Oeberg qui sort en tête. Elles seront rejointes sur la piste par Justine Braisaz et Marketa Davidova, ressorties du pas de tir avec quelques secondes de retard mais avec le 10/10. Derrière Roeiseland fait l’effort pour reprendre 12 secondes et se replacer dans le deuxième groupe de skieuses avant le premier tir debout.

Roeiseland en patronne

Ce troisième passage au pas de tir a fait des dégâts. La tchèque Davidova tire son épingle du jeu avec le 5/5, rejointe par Marte Olsbu Roeiseland qui profite des erreurs devant pour se replacer pour la gagne. Wierer, Eckhoff, E.Oeberg doivent aller tourner une fois, et Justine Braisaz perd la course au podium avec deux tours. C’est bien le dernier tir debout, souvent décisif dans ce type de courses, qui ira départager pour la victoire et le podium.

Marte Olsbu Roeiseland ne laisse pas la victoire s’échapper en faisant tomber toutes les cibles. Davidova ne réalise que 4/5, et laisse donc la norvégienne seule pour la victoire. Derrière, c’est Eckhoff et Wierer qui s’offrent le podium, avec un beau 19/20. Les positions ne changeront plus jusqu’à la ligne, et Roeiseland confirmera bien qu’elle est la plus forte en ce moment. Elle passera les fêtes avec le dossard jaune sur les épaules.

Côté français, la meilleure biathlète est Julia Simon qui finit 7e. Justine Braisaz–Bouchet, qui a longtemps joué quelque chose dans cette course, prend finalement la 11e place. Anais Bescond termine 18e, Anais Chevalier–Bouchet 21e et Chloé Chevalier, pour la première mass start de sa carrière, 27e. C’est le tir qui, comme souvent, a fait défaut aux françaises, avec au mieux des 17/20, insuffisant pour jouer le podium malgré des bons temps de skis (le 2e pour Justine Braisaz aujourd’hui).

Place à la trêve de Noël, après une première partie de saison très dense. Nous retrouverons la coupe du monde à Oberhof à partir du 4 janvier.

Crédit photo Une : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
facilisis eleifend id diam elit. Nullam efficitur. Praesent