Coupe du Monde

Hochfilzen – Poursuite (F) : Le doublé pour Tiril Eckhoff

Après la poursuite masculine et la belle deuxième place d’Emilien Jacquelin, place à la poursuite féminine, toujours à Hochfilzen (Autriche). Déjà vainqueure du sprint hier, la Norvégienne Tiril Eckhoff s’impose une nouvelle fois. Les sœurs Öberg, Hanna et Elvira, terminent respectivement deuxième et troisième.

 

Tiril Eckhoff intouchable

Partie en tête, avec sept secondes d’avance sur sa compatriote Ingrid Tandrevold, Tiril Eckhoff se montre impériale dès le premier tir couché, en réalisant le sans-faute. Elle fait ensuite toute la course en tête, et ne commet qu’une seule erreur derrière la carabine, sur le deuxième tir couché. Derrière, Ingrid Tandrevold s’élance donc en deuxième position, avec 18 secondes d’avance sur un duo composé de Marte Olsbu Roeiseland et Franziska Preuss. Elvira Öberg et sa sœur Hanna suivent de près, respectivement à 2 et 4 secondes du duo Preuss-Roeiseland.

Sur les skis, ce duo est rapidement rejoint par les sœurs Öberg et le groupe se situe à 20 secondes d’Ingrid Tandrevold. Lors du premier tir couché, Tandrevold fait le plein, tout comme Franziska Preuss. En revanche, Marte Olsbu Roeiseland, Hanna Öberg et Elvira Öberg commettent une erreur et doivent donc passer par l’anneau de pénalité. Si Tandrevold conserve donc sa deuxième place, Franziska Preuss se retrouve seule en chasse, à 20 secondes, tandis que Dorothea Wierer, auteure d’un 5/5, profite des erreurs adverses et se place provisoirement quatrième.

 

Regroupement dans la lutte pour le podium

Sur les skis, si les écarts se maintiennent entre les trois biathlètes de tête, on assiste à un regroupement derrière. En effet, Dorothea Wierer voit revenir un groupe composé notamment des sœurs Öberg, Marte Olsbu Roeiseland ou Line Persson. Anaïs Chevalier-Bouchet est également dans ce groupe, après un sans-faute sur le premier tir. Vient ensuite le deuxième tir couché, sur lequel Eckhoff, Tandrevold et Preuss doivent effectuer un tour de pénalité. Si Tiril Eckhoff reste en tête, ces différentes erreurs rebattent les cartes dans la lutte pour le podium. En effet, un groupe de six biathlètes se forme, suite au sans-faute de Dorothea Wierer, Line Persson, Hanna et Elvira Öberg. Ces quatre biathlètes reviennent donc sur Tandrevold et Preuss.

Sur le premier tir debout, Hanna Öberg et Line Persson manquent une cible et perdent donc le contact avec le groupe. Franziska Preuss fait le plein mais est également distancée. Dorothea Wierer, Ingrid Tandrevold et Elvira Öberg sont donc les mieux placées dans la lutte pour la deuxième place, avec plus de 15 secondes d’avance sur les poursuivantes.

 

Les sœurs Öberg sur le podium

Le dernier tir est donc décisif, avec plusieurs biathlètes qui peuvent encore croire au podium. Et le trio Wierer-Öberg-Tandrevold part à la faute. Hanna Öberg en profite en faisant le plein, et va prendre la deuxième place de cette poursuite. Le trio qui pouvait espérer prendre cette deuxième place va finalement lutter pour la troisième place dans le dernier tour. Mais Dorothea Wierer est victime d’une petite chute et doit abandonner ses espoirs de podium. La troisième place se dispute donc au sprint, entre Elvira Öberg et Ingrid Tandrevold. Et c’est la Suédoise qui se montre la plus puissante sur la ligne d’arrivée, pour accompagner sa sœur sur le podium.

Tiril Eckhoff, grâce à un beau 19/20 au tir, s’impose tranquillement sur cette poursuite et fait le doublé, après sa victoire sur le sprint. Derrière, les sœurs Hanna et Elvira Öberg prennent respectivement la deuxième et troisième place. Concernant le classement général, Marte Olsbu Roeiseland conserve le dossard jaune.

 

Enfin, côté français, pas de remontée fantastique. La mieux placée sur la ligne de départ, Anaïs Chevalier-Bouchet, termine 28e (14/20 au tir). Seule petite satisfaction de la journée, Julia Simon réalise tout de même une belle remontée. Partie en 49e position, elle termine 14e, avec le meilleur temps sur les skis (17/20 au tir). Justine Braisaz-Bouchet se classe 15e (16/20), tandis que Chloé Chevalier est 17e (18/20). Enfin, Anaïs Bescond (15/20) et Caroline Colombo (16/20) terminent respectivement 37e et 40e.

 

Crédits photo : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sit ut elementum id tristique dapibus non Curabitur id, ut felis