Zakarin victorieux de la 13è étape du Giro

Ilnur Zakarin remporte la 13è étape, Polenc conserve le maillot rose

C’était la première véritable explication entre favoris. C’est finalement Ilnur Zakarin qui remporte l’étape à Ceresole Reale devant Mikel Nieve et Landa. Primoz Roglic et Vincenzo Nibali se sont neutralisés. Simon Yates a complètement craqué.

Le victorieux du jour

Il a pris la bonne échappée ce matin, a su gérer son effort tout au long de la journée et a été en mesure d’attaquer au bon moment. Ilnur Zakarin remporte à Ceresole Reale sa 5è victoire en World Tour, sa 3è dans un Grand Tour et la 2è dans un Giro. Il a su faire la différence dans un dernier groupe de fuyards qui comptait alors Bauke Mollema, Mikel Nieve et Giulio Ciccone. Seul l’Espagnol a été capable de le suivre, hélas pour lui pas juqu’au bout ! Il reprend 3 minutes à Roglic et le talonne à 30 secondes.

Un autre vainqueur plus discret aujourd’hui : Jan Polanc qui, bien que distancé, conserve finalement son maillot rose.

Giulio Ciccone qui a passé toutes les ascensions du jour en tête, à l’exception de la montée finale, revêt le maillot azzuro de meilleur grimpeur.

Le malin du jour

Mikel Landa a quant à lui réussi une course très intelligente. Il a réussi à fausser compagnie à un groupe de favoris alors composé de Primoz Roglic, Vincenzo Nibali et Simon Yates. Ses coéquipiers à l’avant ont alors pu l’attendre et l’aider à accentuer son avance pour terminer près de 2 minutes devant les désormais super favoris Primoz Roglic et Vincenzo Nibali.

Les Pippo et Mario du jour

La tactique de Primoz Roglic aujourd’hui était claire : ne pas laisser Vincenzo Nibali lui prendre de temps. Objectif atteint pour le Slovène qui finit avec l’Italien. Le Requin de Messine a bien essayé de hausser le ton à quelques reprises dans la dernière ascension de la journée, mais le coureur de la Jumbo-Visma ne s’est jamais fait surprendre. Il fait figure plus que jamais de grand favori de ce Giro.

Le perdant du jour

Simon Yates avait prévenu : “Si j’étais les autres, j’aurais peur de moi ! “. Le message est bien passé auprès des leaders du peloton qui ont décidé d’éliminer le Britannique, à la tête de la supposée meilleure équipe du Giro, en lui mettant 2 minutes de plus dans les mirettes (il perd 5 minutes sur Ilnur Zakarin). Il pointe à 8 minutes du maillot rose Jan Polanc et près de 7 sur Primoz Roglic.

Demain, c’est une nouvelle étape entre favoris qui attendra les coureurs jusqu’à Courmayeur !

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

et, nec elit. Praesent Nullam venenatis, consequat.