Giro

Ilnur Zakarin remporte la 13è étape, Polenc conserve le maillot rose

C'était la première véritable explication entre favoris. C'est finalement Ilnur Zakarin qui remporte l'étape à Ceresole Reale devant Mikel Nieve et Landa. Primoz Roglic et Vincenzo Nibali se sont neutralisés. Simon Yates a complètement craqué.

Le victorieux du jour

Il a pris la bonne échappée ce matin, a su gérer son effort tout au long de la journée et a été en mesure d'attaquer au bon moment. Ilnur Zakarin remporte à Ceresole Reale sa 5è victoire en World Tour, sa 3è dans un Grand Tour et la 2è dans un Giro. Il a su faire la différence dans un dernier groupe de fuyards qui comptait alors Bauke Mollema, Mikel Nieve et Giulio Ciccone. Seul l'Espagnol a été capable de le suivre, hélas pour lui pas juqu'au bout ! Il reprend 3 minutes à Roglic et le talonne à 30 secondes.

Un autre vainqueur plus discret aujourd'hui : Jan Polanc qui, bien que distancé, conserve finalement son maillot rose.

Giulio Ciccone qui a passé toutes les ascensions du jour en tête, à l'exception de la montée finale, revêt le maillot azzuro de meilleur grimpeur.

Le malin du jour

Mikel Landa a quant à lui réussi une course très intelligente. Il a réussi à fausser compagnie à un groupe de favoris alors composé de Primoz Roglic, Vincenzo Nibali et Simon Yates. Ses coéquipiers à l'avant ont alors pu l'attendre et l'aider à accentuer son avance pour terminer près de 2 minutes devant les désormais super favoris Primoz Roglic et Vincenzo Nibali.

Les Pippo et Mario du jour

La tactique de Primoz Roglic aujourd'hui était claire : ne pas laisser Vincenzo Nibali lui prendre de temps. Objectif atteint pour le Slovène qui finit avec l'Italien. Le Requin de Messine a bien essayé de hausser le ton à quelques reprises dans la dernière ascension de la journée, mais le coureur de la Jumbo-Visma ne s'est jamais fait surprendre. Il fait figure plus que jamais de grand favori de ce Giro.

Le perdant du jour

Simon Yates avait prévenu : “Si j'étais les autres, j'aurais peur de moi ! “. Le message est bien passé auprès des leaders du peloton qui ont décidé d'éliminer le Britannique, à la tête de la supposée meilleure équipe du Giro, en lui mettant 2 minutes de plus dans les mirettes (il perd 5 minutes sur Ilnur Zakarin). Il pointe à 8 minutes du maillot rose Jan Polanc et près de 7 sur Primoz Roglic.

Demain, c'est une nouvelle étape entre favoris qui attendra les coureurs jusqu'à Courmayeur !

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Dernières publications

En haut