“Ils ont presque été Ballon d’Or” : Bernd Schuster #4

1
Ligue 1

En hommage à Sadio Mané, Van Dijk ou Cristiano, cette semaine nous rendrons hommage à certains joueurs ayant terminé sur le podium sans avoir jamais gagné le précieux sésame. Après les vainqueurs l’an passée, place aux “losers” avec un joueur allemand à la carrière hispanique : Bernd Schuster.

Fan du Bayern

Né le 22 décembre 1959 à Augsbourg en Bavière, Bernd Schuster commence le football dans un petit club d’Augsburg avant de rejoindre le FC Augsburg à l’âge de 16 ans. Avec les équipes de jeunes il découvre le niveau régional ainsi que les sélections de jeunes avec la RFA. Après deux saisons où la dernière le verra sacré champion de Bavière, le jeune Schuster est suivi par des clubs de Bundesliga dont le Borussia Monchengladbach. C’est donc en 1978 que Schuster signe au FC Cologne qui sort d’une saison couronnée d’un doublé coupe-championnat.

À Cologne, Bernd Schuster récupère le numéro 10 de Wolfgang Overath, légende du club fraîchement retraitée. Il disputera son premier match professionnel le 21 octobre 1978 et dès lors qu’il entre en jeu à la mi-temps de ce match face à Francfort, il devient un titulaire indiscutable. Lors de sa deuxième et dernière saison à Cologne, son coach Hennes Weisweiler part entraîner aux New York Cosmos, Schuster veut partir aux USA rejoindre son coach. Finalement ce dernier signera au Barça après avoir gagné l’Euro 1980 en Italie.

Tour d’Espagne

Cette fin d’année 1980 est marquée par la seconde place de Schuster au Ballon d’Or derrière son compatriote Karl-Heinze Rummenigge. En Catalogne, Schuster formera un premier duo avec Quini avec qui il gagnera la Coupe des Coupes en 1982. Année qui le verra terminer une nouvelle fois sur le podium du Ballon d’Or mais à la troisième place. Peu avant cette cérémonie, 1982 restera comme l’année où Schuster fut victime d’une agression par Andoni Goikoetxea sur un tacle assassin lui cassant le genou. Il évoluera ensuite avec le jeune Diego Maradona pendant deux saisons avant de gagner son premier titre de champion d’Espagne en 1985. À noter qu’en 1984, Schuster met un terme à sa carrière internationale à seulement 24 ans pour des conflits avec ses coéquipiers et son sélectionneur.

En 1988, der Blonde Engel rejoint le Real Madrid où il étoffera son palmarès personnel de deux championnats avant de partir pour le rival madrilène en la personne de l’Atletico. Après deux nouvelles années dans la capitale où le milieu de terrain ajoutera ses cinquième et sixième Coupe d’Espagne, Bernd rentre au pays du côté du Bayer Leverkusen pour la fin de sa carrière. Une carrière qui prendra fin en 1997 après une dernière aventure mexicaine. Avec 577 matchs et 142 buts marqués au cours de son immense passage chez les professionnels.

Joueur racé, milieu de génie à la frappe foudroyante, Bernd Schuster aimait prendre le ballon et réalisé des chevauchées fantastiques. Spécialiste des coups-francs, l’enfant terrible du football allemand a marqué son époque surtout pour son caractère et sa façon de passer de rival en rival dans l’unique but de gagner. Un grand monsieur.

Crédit photo / Gazzetta.it

L’épisode d’hier : Kenny Dalglish

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here