“Ils ont presque été Ballon d’Or” : Hans Krankl #2

0

En hommage à Van Dijk, Mané ou encore Cristiano, cette semaine nous rendrons hommage à certains joueurs ayant terminé sur le podium sans avoir jamais gagné le précieux sésame. Après les vainqueurs l’an passée, place aux “losers” avec un célèbre avant-centre autrichien: Hans Krankl.

Au courage

Johann Krankl dit “Hans” né le jour des amoureux un soir de 1953 à Vienne. Hans commence sa carrière de football au Rapid Vienne en 1970, avant-centre gaucher, Krankl est sans doute le plus grand joueur autrichien de l’après-guerre. Après une année à 27 buts du côté de Wiener Sport-Club, Hans retourne au Rapid pour 201 matchs et 160 buts jusqu’en 1978. À la suite d’une Coupe du Monde en Argentine qui verra notre star du jour aller jusqu’au second tour avec ses 4 buts marqués, ce dernier signe au FC Barcelone.

Ce premier passage en Catalogne sera relativement riche. Recruté pour succéder à Johan Cruyff, Hans Krankl se verra déjà terminer à la seconde place du Ballon d’Or 1978 derrière l’avant-centre Kevin Keegan. Sur cette saison 1978-1979, Krankl marquera 31 buts dont 26 buts en Liga qui lui vaudra le titre de Pichichi. L’autrichien est aussi un modèle de courage car quelques jours avant la finale de la Coupe des Coupes, ce dernier est victime d’un accident de la route avec sa femme qui sera grièvement blessé. Krankl ne lâche rien et vient jouer et marquera le but victorieux dans la prolongation.

Serial buteur

Après cette pige au Barça, Krankl retourne une année en Autriche avant de revenir une saison une Barça puis de repartir de nouveau dans son pays pour gagner ses deux premiers championnats d’Autriche avec le Rapid Vienne. Après des passages successifs au Wiener, Kremser et l’Austria Salzbourg, Hans met un terme à carrière en 1989 avec un total de 426 buts inscrits en carrière. Il sera sacré 4 fois meilleur buteur du championnat autrichien et restera comme une des légendes du football autrichien.

Entraîneur dès la fin de sa carrière en 1989, Hans Krankl le sera jusqu’en 2009. Joueur méconnu du grand public, il est important de connaître ce joueur qui a su tirer son pays vers le haut. Exemple de courage et de volonté, le dauphin du Ballon d’Or 1978 est un nom à retenir, sans aucun doute.

Crédit photo / 101voetbalmomenten.nl

L’épisode d’hier : Alessandro Mazzola

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here