Tour de France

Ineos-Grenadiers Tour de France 2022 : les engagés, le leader et les objectifs

INEOS

Ineos arrive sur les routes du Tour de France avec une question centrale : qui sera le leader de l'équipe pour les 3 prochaines semaines ?

Une saison jusqu'à présent parfaite

Pour le moment l'après Chris Froome est une réussite pour Ineos et notamment depuis le début de la saison. Les britanniques ont rempoté 27 succès depuis le début de l'année dont Paris-Roubaix. et l'Amstel Gold Race. Il est dommage qu'Egan Bernal soit out pour la saison en raison de sa chute. Le seul point noir du tableau est que Ineos n'a pas gagné sur le Giro même si Richard Carapaz a pris la deuxième du classement général.

Les engagés d'Ineos sur le Tour de France 2022

  • Geraint Thomas
  • Dani Martínez
  • Adam Yates
  • Tom Pidcock
  • Dylan van Baarle
  • Filippo Ganna
  • Luke Rowe
  • Jonathan Castroviejo

Daniel Martinez : le leader d'Ineos sur le Tour de France 2022

Ses résultats en 2022 :

  • Huitième, Tour de Suisse
  • Quatrième, Liège-Bastogne-LiègeCinquième, La Flèche Wallonne
  • Vainqueur, Itzulia Pays Basque (1 étape)
  • 29ème, GP Denain
  • Troisième, Paris-Nice
  • Troisième, Volta ao Algarve
  • Vainqueur, Championnat National de Colombie ITT

Si Pogačar est le favori et le tandem Jumbo-Visma son plus grand obstacle, alors la troisième force de ce Tour sera certainement Ineos Grenadiers, même si l'on ne sait toujours pas qui mènera leur charge en juillet. Alors que le diagnostic de coronavirus d'Adam Yates remet en question ses perspectives, Geraint Thomas a jeté son chapeau dans l'arène avec une victoire au classement général du Tour de Suisse.

Cependant, tout au long de l'année 2022, Martínez a été le coureur en forme pour Ineos et sa condition pré-Tour semblait aller crescendo à la fin du Tour de Suisse. Le Colombien a été étonnamment éliminé de la course à la victoire finale lorsqu'il a concédé une minute le jour de l'ouverture, mais il a fait une démonstration de force au nom de Thomas lors de l'arrivée finale au sommet de Malbun et a ensuite réalisé un solide contre-la-montre 24 heures plus tard.

Par ailleurs, ses remarquables performances au service d'Egan Bernal lors du Giro de l'année dernière, où il s'est également classé cinquième au classement général, ont fortement suggéré qu'il avait le moteur pour les trois semaines complètes.

Quels sont les objectifs de l'équipe sur le Tour de France 2022 ?

Les plans d'Ineos sont un domaine particulièrement intrigant, et pas seulement parce qu'Adam Yates a quitté le Tour de Suisse avec COVID-19. Même avant cette nouvelle, il y avait un signe qu'ils étaient en train de remodeler leur approche pour juillet. Pendant si longtemps l'équipe dominante avec le coureur dominant, l'équipe britannique a gagné sept Tours en huit ans mais s'est maintenant heurtée à un problème en forme de Pogačar.

Avec Bernal absent en raison d'une blessure à long terme, ils n'ont plus leur statut de favori d'antan, avec Yates et Martínez réunis dans un duo de tête ouvert. Ajoutez à cela Geraint Thomas et vous obtenez un autre point d'interrogation.

On a parlé du Gallois comme d'un équipier qui n'est même pas assuré de prendre le départ, mais il reste le vainqueur du Tour 2018 et, malgré de longues baisses de forme, il n'a rien fait pour suggérer qu'il ne peut pas élever son niveau à un niveau très compétitif lorsque cela est nécessaire. Il a envoyé ce message avec sa victoire au Tour de Suisse et, avec la préparation compromise de Yates, il doit faire partie de la conversation sur le leadership, surtout avec plus de 50 km de contre-la-montre sur le parcours.

Au-delà de tout cela, il semble qu'Ineos ne se limitera pas à soutenir la cause du maillot jaune comme ils l'ont fait au cours de la dernière décennie. Tom Pidcock et Ethan Hayter sont tous deux sur la liste longue et il n'est pas impossible qu'ils prennent le départ. Si c'est le cas, les victoires d'étape – et pas seulement celles qui sont un sous-produit de la bataille pour le maillot de leader – sont à l'ordre du jour. Hayter peut participer à des sprints réduits tandis que Pidcock peut faire à peu près tout et ses débuts sur le Tour ne seraient probablement pas ennuyeux. Quoi qu'il en soit, Ineos a parlé de son nouveau style de course aventureux depuis qu'il est devenu “Grenadiers” et nous pourrions le voir se déployer sur le Tour pour la première fois.

Dernières publications

En haut