Handball

Interview Handball (F) : Victoire Nicolas.

victoire handball

Victoire Nicolas, joueuse de handball, depuis son plus jeune âge, évolue au club girondin du CAB (Club Athlétique Béglais), pour cette saison 2020-2021. Passionnée et investie pour le sport féminin, Victoire nous a accordé un peu de son temps pour parler de son évolution et de cette saison si particulière, rythmée par la crise sanitaire. 

Victoire, tu évoluais au Mérignac Handball depuis 4 ans et tu es partie au CAB, pour cette saison. Comment s’est passé ton changement de club en 2020 ? 

C’est quelque chose que j’avais pu anticiper au vu de mon temps de jeu sur mes derniers matchs avec Mérignac. Le contexte sanitaire a fait que j’ai préféré signer une année de plus dans la région bordelaise. 

Effectivement, je préférais peut-être descendre d’une division mais garder près de moi, mes proches, être dans une ville où j’ai déjà mes repères. Je ne voulais pas tout bousculer en ces temps compliqués.

De plus, je connaissais déjà les 3/4 de l’effectif béglais. Je trouvais qu’il y avait un vrai potentiel au sein de ce groupe et donc j’étais ravie de le rejoindre.

victoire Nicolas CAB

Comment as-tu appréhendé le changement de niveau, entre la Ligue Butagaz Energie (D1F) et la Division 2 ? 

Cela ne m’inquiétait pas. C’est une division dans laquelle j’ai pu évoluer durant 3 ans avec le club de Mérignac, avant de rejoindre la Ligue Butagaz, lors de ma dernière saison. C’est une division qui m’a permis de concilier les études et le sport, puis le travail et le sport. Je trouvais que c’était un bon compromis pour mon épanouissement personnel et sur les terrains.

Sur les dernière années, on peut remarquer que la D2 est un très bon championnat, où les clubs se structurent progressivement. Donc je n’avais aucune crainte à descendre d’un niveau. 

Avec la crise du Covid, le handball est fortement à l’arrêt. Le championnat de la Division 2 a continué malgré le contexte sanitaire. Comment le vivez-vous, au sein de l’équipe ? 

C’est une saison très compliquée. Malgré le fait que nous ayons le droit de pratiquer à notre niveau, nous avons eu à plusieurs reprises des coupures dans le championnat. Des nouvelles réforme, des matchs annulés et des dates reportées à répétition ont ponctué notre quotidien sportif. Il est difficile de se projeter sur la fin de saison car il est possible qu’à un moment donné, nous manquions de dates de report par exemple.

D’un point de vue collectif, je sais que l’ensemble des joueuses ont du mal à être focus sur le handball. Nous n’avons plus d’autres plaisirs. Il faut aussi prendre en compte le risque de contamination, qui est quand même présent dans nos esprits et peut engendrer des conséquences sur nos vies personnelles.

victoire cab handball

Et toi Victoire, quel est ton ressenti personnel sur cette saison, saccadée par la crise sanitaire ? 

Je trouve la saison vraiment très compliquée également. Surtout moralement. Il est difficile de rester concentrée, avec toujours le suspens de savoir si le match va être ou non maintenu. Le fait de n’avoir plus que le handball comme plaisir également n’est pas toujours facile à accepter dans cette situation liée au Covid.

On va parler d’un côté plus positif du handball : le développement du handball féminin. Quel est ton avis sur les transformations dans ce sport, pour les femmes ? 

Je suis de plus en plus conquise par le handball féminin. Nous voyons de plus en plus de gestes techniques, de vitesse, lors des rencontres. Nous avons la chance d’attirer des joueuses renommées, en France, au sein de la Ligue Butagaz, ce qui permet à la compétition d’élever son niveau.

Le fait d’avoir un naming pour la Division 1 féminine est quelque chose d’encourageant, qui prouve selon moi que le sport féminin intéresse. Malheureusement, le manque d’investissement privé est en lien direct avec le manque de médiatisation. On met forcément les matchs des hommes devant ces des femmes. Cependant, j’ai bon espoir, les choses évoluent. 

Par exemple, la mise en place d’une convention collective pour la LFH, le naming comme je le disais, les créations d’agence de communication pour les sportives, prouvent qu’on avance dans le bon sens. Cela me rassure pour l’avenir de mon sport.

Un petit mot aussi sur l’équipe de France féminine ? 

L’équipe de France rayonne sur le plan international depuis 2 ans. Quand je vois les potentiels, pour la suite, je suis sûre qu’il y aura encore de beaux jours pour les Bleues.

victoire handball

Pour terminer tu peux me parler un peu de ton engagement pour le handball féminin ? Je pense notamment à ton élection en tant que représentante des joueuses professionnelles au Conseil d’administration de la Fédération française de handball. 

Effectivement,  je travaille depuis 2 saisons déjà avec l’AJPH (Association des Joueurs et joueuses Professionnels de Handball), sur la base du volontariat. J’ai trouvé les actions essentielles de cette association pour le développement du sport féminin.

Après avoir mené quelques actions avec eux, c’est naturellement qu’ils m’ont proposé de m’investir davantage pour que la voix des joueuses puisse être encore plus représentée à l’échelle supérieure. J’ai donc accepté avec plaisir. 

Merci à Victoire pour cet échange, et belle fin de saison à elle et son équipe du CAB

Retrouvez nos articles handball ici

Crédit photos : CAB Handball 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire