[INTERVIEW] Sturry : “La WWE est plus en concurrence avec Netflix qu’avec l’AEW”

0

Fier représentant du catch sur Youtube grâce à sa chaine « C’est ça le catch » Sturricane (Sturry, pour les intimes) fait partie intégrante du paysage français de la lutte professionnelle. Passionné depuis toujours et toujours prêt à faire connaître le catch au plus grand nombre, Sturry nous a donné de son temps pour en parler, au détour de son enquête pour savoir qui est ce Erick Rowan et sa réunion avec Dark Vador.

Salut Sturry ! Merci de nous accorder cette Interview pour We Sport FR, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Sturry est un pseudonyme diminutif de « The Sturricane », contraction de STU, un personnage des Muppets agaçant et du « Hurricane » Shane Helms. J’ai 34 ans, j’ai toujours aimé le catch, au point de le pratiquer pendant quelques années, à tenter de le faire vivre en France, jusqu’à lancer une chaîne Youtube il y a un peu plus de 5 ans du nom de « C’est ça le Catch » qui comptabilise aujourd’hui un peu plus de 50000 abonnés.

Tu es fan de catch depuis maintenant une trentaine d’années, quel est ton premier souvenir avec cette discipline ?

Les souvenirs d’enfance ne sont pas toujours les plus fiables mais ça remonte à la fin des années 80 avec les diffusions sur Canal + en plein guerre des Mega Powers, la VHS de Wrestlemania 5 est certainement ma plus vieille archive.

Avant de devenir le youtuber que l’on connaît aujourd’hui ; tu es passé sur les rings comme catcheur puis annonceur, que retiens tu de ces différentes expériences ?

Comme beaucoup de fans je pense, j’ai toujours été attiré par les « coulisses » du Catch, les codes qui régissent le spectacle, l’apprentissage me semblait évident même si je ne me sentais pas capable de devenir catcheur, j’ai toujours voulu jouer un rôle dans l’histoire, la raconter ou pourquoi pas même la créer.
Finalement, à de différentes échelles bien sûr, j’ai eu la chance d’à peu près tout faire, j’en ai tiré de sacrées leçons, j’ai croisé des personnes formidables que je considère comme des amis, j’ai rencontré celle avec qui je partage ma vie depuis plus de 10 ans, je dois pas mal de choses dans ma vie au Catch donc j’essaie avec mes moyens de le lui rendre.

Tu as récemment fait un buzz sur la Twittosphère catchesque avec tes deux catchphrases « C Ki Erick Rowan » et « Tout le monde reste fort ». Avais tu anticipé un tel succès ?

Quand je suis rentré dans le monde du Catch, j’ai eu l’occasion de rencontrer un certain Monsieur Christophe Agius que vous devez connaitre, la popularité de son duo avec Philippe Chereau se basait essentiellement sur des « catchphrases », on ne présente plus les « par-dessus la troisième corde » les « dans l’poteau » et bien avant ça le fameux « C’est Palumbo qui l’a introduit ».
En gros, vous avez des fans de Catch qui vivent pour ce genre d’expressions faciles à reprendre et à associer, donc inconsciemment, le buzz peut se créer sur une phrase que vous allez prononcer une fois, deux fois, trois fois, plus vous êtes écouté, plus l’effet se décuple, au point même de vous échapper. J’hallucine quand des abonnés me rapportent que le « C Ki Erick Rowan » est repris sur certains lives Twitch qui n’ont RIEN A VOIR avec le Catch.
Peut-on dire que le délire reste fort ?

Quels ont été tes catcheurs préférés dans ta jeunesse et quels sont tes catcheurs préférés actuellement ?

OUCH : Faire des listes c’est le pire casse-tête qui soit car je pourrais balancer un bon millier de noms là comme ça ! Généralement j’en cite toujours 3 : Ric Flair comme peut être le meilleur catcheur de tous les temps. Dean Malenko comme celui qui m’a réellement fait apprécier le Catch plus technique, acrobatique. Et Colt Cabana pour l’amour qu’il m’a transmis du circuit indépendant et ses codes en constante évolution. Pour coller un peu plus à l’actualité : Kazuchika Okada, Daniel Bryan, David Starr et à Aigle Blanc en France parce qu’il mérite.

Le catch a connu ses heures de gloire en France à la fin des années, avec ce qu’on appelle la fameuse « Génération NT1 ». Penses tu qu’un tel engouement puisse revenir prochainement dans notre pays ?

NT1 a diffusé le Catch américain dès 2006, soit 1 an après le lancement de la TNT, tu avais toutes ces nouvelles chaînes gratuites, tous ces nouveaux programmes, un internet pas aussi démocratisé que maintenant, donc forcément quand la chaine a avancé le Catch dans sa grille horaire ça a fait un BOOM gigantesque dans un contexte qui ne pourra pas être reproduit. Tous les « jeunes » de la génération « NT1 » n’étaient pas forcément les « Millenials » d’aujourd’hui qui ont Youtube, Twitch, des consoles de jeux ultra connectées, des Netflix, etc…
Il y a tellement de divertissements pour eux que le Catch n’est plus « l’évidence d’il y a 10-12 ans ». Pour que l’engouement revienne, il faut aller le chercher, le provoquer… Suffit qu’un jour, la « star » préférée des jeunes dise publiquement que le Catch c’est super, et vous aurez plein de nouveaux adeptes. Squeezie, McFly, Carlito, si vous nous lisez…

A propos de catch à la télévision, tu as récemment commenté la AEW sur Toonami. Alors, quelles ont été tes impressions et aimerais tu devenir un commentateur régulier ?

C’était super, bosser avec Alain Mistrangelo était un réel plaisir, on a rapidement su se trouver une alchimie alors qu’on se rencontrait pour la première fois deux heures avant le tournage. C’était un peu un rêve de gosse de poser sa voix sur un produit télévisé, de commenter des noms comme Moxley, Jericho, d’avoir pu rester « soi-même » aussi, je suis très reconnaissant pour l’opportunité que m’ont donné Norbert et Alain. Cependant, j’aime également penser que c’était du « one night only », je ne me destine pas à devenir commentateur « régulier », déjà parce que les places actuelles sont bien occupées, Christophe et Philippe viennent de fêter leur 20 ans d’activité et sont indétrônables, Flo Gazan apporte une nouvelle touche très intéressante sur l’Equipe, Norbert et Alain forme un duo super, et d’autres personnes qui ont la vocation de commenter des shows le feront mieux que moi, j’en suis sûr et je leur souhaite ! J’aime tellement avoir une feuille vierge devant moi sur Youtube.

La WWE a connu des derniers mois compliqués sur le plan créatif, perdant peu à peu son audience. La faute est-elle due à un roster rempli de trop nombreux talents (et donc sous exploité pour la plupart) ou une vision en décalage avec la volonté du public ?

La question comprend une partie de la réponse : IL Y A ENORMEMENT DE TALENTS ! Je suis heureux que tous ces catcheurs qui ont galéré dans l’Indy à prendre des risques, se réinventer, vivre dans une réelle précarité peuvent aujourd’hui pratiquer leur art dans un cadre qui leur apporte une stabilité financière. C’était impensable il y a encore 10 ans. Face à un tel changement, WWE se transforme, ils ont RAW, Smackdown, NXT, NXT UK, 205 Live, pleins de catcheurs au PC dont on n’entend pas parler, et je suis sûr que d’autres programmes se créeront dans les années à venir.
Alors oui, en murissant, on aimerait se passionner pour des programmes un peu plus subtils dans l’écriture, on râle quand WWE est incohérent, mais si le produit était parfait pour les fans, ne fermerait-il pas des portes au nouveau public ? Comme je l’ai dit précédemment, il y a tellemnt d’autres divertissements accessibles aujourd’hui que WWE est plus logiquement en concurrence avec Netflix qu’avec NJPW et AEW. Les fans contaminés comme moi ou nous, râlent et finissent toujours par revenir.

Pour nos lecteurs qui ne suivraient pas le catch, aurais tu un match à leur conseiller pour se lancer et apprécier le catch ?

Quand on est fan de Catch on a toujours tendance à vouloir montrer à un non initié un match « super spectaculaire » comme Undertaker vs. Mankind au King of The Ring 1998, ou méga technique comme Kurt Angle contre Chris Benoit au Royal Rumble 2003. Je trouve ces matchs superbes car ils récompensent des années de passions qu’un non initié n’aura pas, et qui ne provoquera pas en lui la même satisfaction qu’en vous.
Alors si vous ne connaissez pas le Catch ou que vous avez des à priori, regardez un show en entier, quel qu’il soit, si un catcheur vous plait, retenez son nom, tapez le sur YouTube, regardez un autre de ses combats, si son adversaire vous a plu, intéressez vous à lui, et ainsi de suite… c’est comme ça que vous déclencherez un intérêt pour le « Pro Wrestling ».

Revenons un peu à ton actualité, tu tiens la chaine Youtube « C’est ça le catch » et notamment le podcast #3CFM avec Ludivine et Flo. Qu’est ce qui arrive prochainement et quel sera le futur de la chaîne ? Un petit projet à nous révéler ?

Des projets, j’en ai plein ! Des réalisables en plus ! Ma contrainte est la même que pour beaucoup, c’est le temps, si on en abuse, on s’épuise, si on s’épuise, on fatigue son corps et son esprit. #3CFM est actuellement en pause parce « Fatigue », 2 émissions hebdomadaires de 2 à 3 heures qui nécessitent de consommer le double en heure de visionnage et le temps requis à préparer et animer une émission, depuis 4 ans, j’ai participé à près de 250 podcasts allant de 1 à 4 heures, tous disponibles sur YouTube, et les records d’audiences ne cessent de tomber, on a même passé les 2000 écoutes simultanées lors du Super Kick Off du Royal Rumble 2020 alors qu’on travaille sur un format audio, je trouve ça assez dingue. Aujourd’hui j’hésite à faire de la passion un métier, mais j’ai peur que le métier fasse disparaitre la passion.
Que me conseillez-vous ?

Et pour finir, peut-être la question la plus importante de cette interview, mais enfin « c ki Erik Rowan ? »

« Mais qu’est-ce que j’en sais moi, c’est qui Erick Rowan ? »

C’est ainsi que se conclut cette entretien avec Sturry. Nous lui remercions de nous avoir accordé de son temps et nous lui souhaitons plein de succès pour ses projets futurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here