Football

Ivo Grbić, l’avenir du poste en Ligue 1 ?

Recruté pour faire oublier Mike Maignan, Ivo Grbić est un inconnu pour beaucoup en France. Plutôt à son aise lors de ses deux premiers matchs de Ligue 1, le gardien croate peut être l’une des révélations de cette nouvelle saison de Ligue 1.

Un petit tour et puis s’en va. Cette phrase résume assez bien l’histoire commune entre l’Atlético Madrid et Ivo Grbić. Le premier cherchait une doublure à Jan Oblak, le second voulait progresser auprès d’un des plus grands. Chacun a eu ce qu’il voulait. Et comme dans ces films où l’on devine ce qu’il va se passer avant la fin, il était évident que Grbić finirait par vite quitter la capitale espagnole. C’est chose faite cet été. Il quitte les Colchoneros avec un match de Coupe du Roi disputé et un championnat d’Espagne dans ses valises. Direction Lille pour prendre un nouveau départ.

L’héritier programmé de Jan Oblak

Ivo Grbić est un enfant du Hajduk Split. Il y a grandi, bercé par les chants des supporters du club de sa ville de naissance qu’il rejoint à l’âge de 9 ans en 2005. Une décennie passe et Ivo fait ses premiers pas en pro. Il n’aura droit qu’à 10 matchs avec l’équipe professionnelle. Barré par la concurrence de Lovre Kalinić, l’ancien gardien de Toulouse et de Karlo Letica, le gardien de 22 ans quitte les Bili en 2018 pour le Lokomotiva Zagreb. Une page de 13 années se tourne. Une nouvelle s’ouvre. De deux ans. Deux ans au cours desquels Grbić s’impose comme un des tauliers du poste dans le championnat croate. Il peut goûter au parfum de la sélection espoirs de la Croatie. 74 matchs plus tard dont 22 clean-sheets, Ivo Grbić s’engage à l’Atlético Madrid. Transfert à hauteur de 3,5 millions d’euros et un contrat de 4 ans à la clef. Il prend exemple sur Jan Oblak, avec qui il parle la même langue : « J’ai énormément appris au côté de Jan Oblak. J’ai appris à être autonome et à jouer sur la pression ».

Un an plus tard, Grbić est prêté à Lille avec une option d’achat de 6M €. L’Atlético souhaitait que le Croate revienne à l’issue de sa parenthèse lilloise pour en faire le successeur de Jan Oblak, si le Slovène venait à partir. Mais c’était une condition à laquelle Grbić n’était pas ouvert à la concession. Ivo veut jouer tout de suite et pour toujours. Et pas n’importe quelle compétition : « J’ai fait mon choix avant tout pour jouer la Ligue des champions, mais aussi parce que le projet du club et son organisation était très bonne. Ils ont une très bonne façon de travailler avec de jeunes joueurs. J’ai une grande volonté de m’améliorer ici ». Aidé par Domagoj Bradaric, son compatriote et ancien coéquipier en sélection et en formation, le gardien de 25 ans va voir son intégration facilitée. Et après l’espagnol, il a promis qu’il allait de suite se mettre à apprendre la langue de Molière.

« J’ai regardé comment était Mike Maignan avec ses coéquipiers »

Arrivé le 19 août, il fait ses premiers pas en Ligue 1 le 21 contre Saint-Étienne. Pas vraiment sollicité par les Verts, pas fautif sur le but de Saïdou Sow, son premier match aura permis de découvrir quelques atouts du jeu du Croate. Il a de l’envergure, est très calme et dégage une certaine aura. Une aura qui lui est essentielle pour mettre en application ce qu’il considère comme son point fort : « Ma plus grande qualité, c’est ma grande communication. J’aime beaucoup parler avec mes coéquipiers, notamment ceux en défense parce que j’estime que tout démarre de la défense. C’est comme ça que Lille a gagné le titre. […] Comme vous avez pu le voir lors du dernier match, j’essaye d’instaurer de la confiance et de la sérénité à mes coéquipiers ».

L’ancien joueur du Hajduk sait où il arrive et qui il remplace. Mike Maignan. L’international français, grand artisan du sacre lillois, aurait « rapporté entre 15 et 20 points la saison dernière », selon Christophe Galtier l’ancien entraîneur du LOSC. Le faire oublier ne sera pas une tâche aisée. Loin de là. « Avant de venir, j’ai énormément regardé les anciens matches de Lille, abonde Ivo. J’ai regardé comment était Mike Maignan avec ses coéquipiers et j’ai vu que lui aussi était quelqu’un qui a beaucoup marqué le terrain et communiquait beaucoup avec ses partenaires. Je suis un joueur différent. Mais j’observe les atouts des autres et j’ai compris que la moindre des choses que je puisse faire pour cette équipe, c’est d’amener la même communication sur le terrain ». Quoi qu’il en soit, Ivo Grbić a su faire ce qu’il fallait faire jusqu’ici en Ligue 1.

Le mondial dans un coin de la tête

3 ans. Voilà 3 ans que la Croatie attend le successeur de Danijel Subašić. Depuis la finale de Coupe du monde pour faire simple. Il y a eu Lovre Kalinić. Aujourd’hui, c’est Dominik Livaković qui est installé même si Ivica Ivušić a eu la chance de vivre ses premières minutes avec l’équipe au damier contre la Slovaquie samedi. Grbić, international depuis la catégorie U14, a un rêve. La Coupe du monde 2022 au Qatar. La Croatie étant actuellement 2e de son groupe avec autant de points que la Russie, la qualification est possible. D’autant que Ivo est dans les petits papiers de Zlatko Dalić, qui l’a convoqué en septembre, octobre et novembre 2020. Toujours est-il que le gardien croate n’a pas eu l’occasion de briller à Madrid. Lille lui offre cette occasion. Il n’a plus qu’à la saisir.

 

Crédit image en une : LOSC.fr

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire