Athlétisme

JO 2024 : gravement blessée, Margot Chevrier confie ses doutes d’être à Paris

Victime d’une fracture ouverte de la cheville en mars dernier, la perchiste tricolore Margot Chevrier espère bien être de la partie lors des JO 2024. 

Alors que les championnats d’Europe 2024 d’athlétisme ont débuté depuis vendredi, Margot Chevrier s’est résolue à regarder cet événement comme spectateur. Victime d’une fracture ouverte de la cheville au mois de mars, la perchiste de 24 ans a entamé une course contre-la-montre pour pouvoir participer aux JO 2024. Malgré son emploi du temps chargé, elle s’est confiée sur sa rééducation qui semble en bonne voie malgré des doutes encore persistants. 

« Ce qui me fait flipper c'est de me dire que début juillet, je ne suis pas prise pour les JO 2024 car je ne peux pas sauter »

« Je compte les semaines. Quand t'es le 1er juin, tu te dis qu'il ne reste qu'un mois. Je n'ai pas peur car ça progresse. Si c'est que du sprint, ça sera que ça et s'il y a de la perche, ça sera de la perche. Il y a plein de choses qui ne dépendent pas de moi. Je mets 100 % dans ma rééducation. Et on verra. Ce qui me fait flipper c'est de me dire que début juillet, je ne suis pas prise pour les Jeux car je ne peux pas sauter et que je suis finalement capable de sauter deux semaines après. Ça serait le pire scénario car ça se jouerait à pas grand-chose. Si ça passe pas du tout, ok, c'est comme ça. Il faut faire son deuil et tu reviens un jour. Si ça passe complètement c'est top mais l'entre-deux est bâtard et psychologiquement ça serait le plus compliqué. Les jours où c'est plus la galère t'y penses. Il faut continuer à faire au jour le jour. »

Passé par WebGirondins, Daily Sports, beIN Sports et Quinze Mondial, je suis actuellement en poste à Daily Mercato et We Sport. Mes passions ? Le football hyper défensif de Diego Simeone, la Ligue des talents et voir Roman Reigns en action. Ma philosophie ? Progresser chaque jour un peu plus et vous apporter l'information la plus complète sur chacun de mes articles.

Dernières publications

En haut