Jeux olympiques

JO 2024 : Thomas Heurtel, Frank Ntilikina, Théo Malédon … Vincent Collet justifie ses choix !

C'est le grand jour ce jeudi, la FFB (Fédération Française de Basket) a annoncé les noms qui représenteront la France aux Jeux Olympiques cet été à Paris. Par la suite, le sélectionneur Vincent Collet a pris la parole pour se justifier de certains choix.  

“L'incertitude des choix fait qu'on a allongé un peu cette liste. Nous, nous ne pouvons pas commencer le 6 juin. On n'aura qu'une partie des joueurs au départ puisque les joueurs NBA ne peuvent pas arriver avant 28 jours avant la compétition,” explique Vincent Collet, le sélectionneur de l'Équipe de France. Après l'annonce des 19 joueurs qui représenteront la France aux Jeux Olympiques cet été, le technicien tricolore a pris la parole.

JO 2024 : Vincent Collet justifie le nombre de meneurs

Au total, ce sont 5 meneurs qui représenteront les Bleus dans cette première liste. Le sélectionneur a une nouvelle fois détaillé leur présence.

“Le poste de meneur de jeu, et sur le secteur extérieur en général, la présence des trois jeunes – Frank Ntilikina, Théo Malédon et Killian Hayes, dont on sait qu'ils ont eu une saison NBA difficile.”

“Ils ont des profils intéressants par rapport à l'idendité d'équipe que l'on veut mettre en place. On veut une défense intraitable et on sait qu'ils peuvent être performants dans ce domaine. Matthew Strazel aussi a fait une saison très convaincante et une fenêtre très intéressante.”

JO 2024 : Vincent Collet s'exprime sur l'absence de Thomas Heurtel

Absent attendu de la liste, Thomas Heurtel ne disputera pas les Jeux Olympiques à Paris l'été prochain. Le joueur de 35 ans est parti à Saint-Pétersbourg et reste privé d'Équipe de France depuis septembre 2022. Sur son absence, Vincent Collet n'a pas été long :

“Je ne sais pas quoi dire… Jean-Pierre ? Le bureau a décidé qu'il n'était pas sélectionnable. Voilà. Dont acte,” déclare brièvement le sélectionneur des Bleus.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut