Compétitions internationales

JO – Football (H) : le Brésil bat l’Espagne 2-1 et conserve son titre !

Le football aux Jeux olympiques de Tokyo, c’est fini ! Après la victoire du Canada sur la Suède en finale du tournoi féminin hier, c’est au tour du Brésil d’être médaillé d’or après sa victoire sur l’Espagne 2 à 1.

 

Les compositions d’équipe

 

Richarlison se rate, Cunha fait la différence

38e minute de jeu, premier tournant du match. Quelques secondes auparavant, Unai Simón, le portier espagnol, a manqué sa sortie et percuté Matheus Cunha, l’attaquant du Hertha Berlin. Après consultation de la vidéo, l’arbitre australien Chris Beath siffle penalty pour le Brésil. Richarlison face à Unai Simón. Le Brésilien s’avance et manque complètement son tir qui s’envole au-dessus des buts du gardien de l’Athletic Club. Le score reste vierge. Plus pour longtemps puisque juste avant la mi-temps, Matheus Cunha profite d’une défense approximative de Pau Torres sur une remise en cloche de Dani Alves pour contrôler de la poitrine puis crucifier Simón au ras de son poteau gauche. 1-0 pour le Brésil, mi-temps. Pas d’occasion à signaler pour l’Espagne hormis le sauvetage sur sa ligne de l’ancien nantais Diego Carlos à la 15e minute.

À la mi-temps, Luis de la Fuente, le sélectionneur de l’Espagne, agit. Asensio et Merino sortent et laissent leur place à Bryan Gil et Carlos Soler. Mais c’est Richarlison qui se distingue le premier dans le second acte. Sur un contre, sa frappe à bout portant est déviée par Unai Simón sur la barre transversale. Deuxième grosse occasion manquée pour le joueur d’Everton.

 

Mikel Oyarzabal remet les compteurs à zéro

 Sur l’un de ses premiers tirs dangereux, l’Espagne égalise. Mikel Oyarzabal, en déséquilibre, reprend de volée du pied gauche un centre venu de la droite vers la gauche de Carlos Soler, lancé par l’autre entrant Bryan Gil. Santos, le gardien du Brésil, ne peut rien faire. S’ensuit un moment de flottement durant lequel les Espagnols conservent le ballon sans être vraiment dangereux. Le Brésil s’endort et est proche de se faire piéger à la 85e quand Óscar Gil trouve la barre de Santos, complètement battu sur le centre-tir du latéral droit de l’Espanyol de Barcelone. 3 minutes plus tard, Bryan Gil voit lui aussi sa frappe s’écraser sur la transversale du gardien de l’Athletico Paranaense. Le score ne bougera plus. Prolongation.

 

Le Brésil terrasse l’Espagne

Deux nouveaux changements pour l’Espagne, un pour le Brésil : Jesús Vallejo et Juan Miranda suppléent Óscar Gil et Marc Cucurella. Malcom, l’ancien joueur de Bordeaux, remplace quant à lui le buteur Matheus Cunha. Le Brésil entame mieux cette prolongation et se montre dangereux à la 100e minute. Guilherme Arana, très en vue tout au long du match, centre très fort dans les 6 mètres. Unai Simón veille et est sur la trajectoire. Luis de la Fuente sent que son équipe est en difficulté et procède à un nouveau changement. Mikel Oyarzabal sort, Rafa Mir entre. Mi-temps, toujours 1-1.

Un partout jusqu’à la 110e minute et le but de Malcom, parfaitement lancé dans la profondeur par Antony. Le joueur du Zenit se détache facilement de Vallejo et trompe Simón même si ce dernier touche le ballon du pied. De la Fuente réagit (encore) : Moncayola prend la place de Zubimendi. Au retour des vestiaires, Reinier avait remplacé Claudinho. À la 113e, c’est au tour de Richarlison de sortir, à la place de Paulinho tandis que Gabriel Menino prend la place d’Antony, dans un registre beaucoup plus défensif. Le score ne changera plus. Le Brésil est champion olympique de football !

 

L’Espagne ne deviendra pas la première nation européenne à remporter le tournoi olympique de football. Le Brésil conserve sa médaille d’or. Rendez-vous en 2024 !

 

Crédit image en une : Twitter @CBF_Futebol

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire