Jeux olympiques

JO Paris 2024 : nouveau couac pour la cérémonie d’ouverture ?

Alors que les Jeux Olympiques de Paris se rapprochent à grands pas, les bévues s'enchainent. Ce vendredi, BFM TV révèle que la cérémonie d'ouverture n'attire pas autant que prévu.

Le 26 juillet prochain aura lieu la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. À quelques mois du début de l'événement sportif le plus suivi au monde, les organisateurs s'interrogent une nouvelle fois sur le nombre de billets disponibles pour assister à la cérémonie d'ouverture. 100 00 personnes ont déjà pris des places pour assister à cette dernière, les quais bas sur une longueur de 12 kilomètres.

Le souci ? Au départ, la jauge prévue pour cette cérémonie sur les quais haut et bas cumulé devait être de 600 000 personnes. Fin janvier, elle a été abaissée à 320 000 et aujourd'hui la billetterie gratuite initialement prévue n'a toujours pas été lancée. Selon BFM TV, cette jauge sera peut-être à nouveau rabaissée “avant cette cérémonie d’ouverture et expliquent que cela dépendra surtout de la menace”.

Une préparation cachée

Afin de préparer cette cérémonie d'ouverture sans dévoiler les surprises aux grands publics, les différentes personnes concernées doivent se cacher pour préparer le 26 juillet prochain.

Les répétitions d’une cérémonie, au milieu d’une ville, donc au milieu de tout le monde, ce n’est pas simple quand on veut garder un peu de surprise et faire en sorte que tout le monde ne vienne pas voir la cérémonie avant la cérémonie”, a expliqué Thierry Reboul, le directeur exécutif des cérémonies, créations et projets spéciaux à Paris 2024 à BFM TV. “Donc ça, c’est un casse-tête phénoménal. Cela se gère, déjà, en réfléchissant en deux temps.”

Une première partie des répétitions se fait cacher dans des endroits hors-Paris et qui permettent de répéter purement et simplement, par exemple une chorégraphie jusqu’au moment où elle est parfaitement assimilée par un groupe de danseurs. Dans des hangars ou tout ce qu’on peut imaginer comme lieux fermés, des gymnases ou des lieux comme ça. On va avoir un endroit qui va être consacré, dans les mois qui viennent, à ça.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut